GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Aujourd'hui
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Poutine et Erdogan vident leurs sacs

    media Quatre officiers russes, dont le vice-ministre de la Défense, ont commenté des images satellitaires censées apporter la preuve du trafic de pétrole entre les territoires contrôlés par le groupe Etat islamique, et la Turquie. RFI/Muriel Pomponne

    C’est une violente charge verbale contre la Turquie. Le ministère russe de la Défense affirme détenir la preuve de l'implication du président turc Recep Tayyip Erdogan et de sa famille dans des transactions financières avec le groupe jihadiste Etat islamique. Devant un parterre de journalistes et de diplomates, le vice-ministre russe de la Défense Anatoly Antonov et trois autres hauts gradés de l’armée russe ont diffusé des images satellitaires censées apporter la preuve du trafic de pétrole entre la Syrie et la Turquie. Le président turc a rapidement réagi à ce qu'il appelle des « calomnies ».

    Nouvelle étape dans la dégradation des relations entre Moscou et Ankara. Le ministère russe de la Défense a organisé une conférence de presse inédite, en présence des attachés militaires présents en Russie, dont l’attaché militaire turc.

    Et pendant 20 minutes, rapporte notre correspondante à Moscou Muriel Pomponne, les quatre officiers, dont le vice-ministre de la Défense, ont commenté des images satellitaires censées apporter la preuve du trafic de pétrole entre les territoires contrôlés par le groupe Etat islamique, et la Turquie : des images présentant des centaines de camions-citernes se pressant à la frontière turque.

    Carte à l’appui, les quatre militaires ont détaillé les routes du pétrole de contrebande, et affirmé que les bombardements russes avaient réduit de moitié les ressources des terroristes. Des chiffres et des cartes que les attachés militaires présents ont dit vouloir étudier de plus près avant de se prononcer.

    L’objectif de cette présentation était surtout de mettre en cause personnellement le président turc Erdogan et sa famille dans le trafic du pétrole de contrebande. Le vice-ministre de la Défense a évoqué ce qu’il appelle « une affaire de famille », affirmant que le président turc « a le visage souillé de pétrole ». C'est la première fois que les plus hautes autorités russes mettent en cause personnellement la famille du président Erdogan.

    La mise en garde du président turc

    C'est le président Erdogan qui a servi la réplique. Il a parlé de calomnie, des calomnies que personne ne devrait pouvoir adresser à la Turquie, il a assuré qu'il démissionnerait si ces informations étaient avérées, et il a, sans le nommer, invité Vladimir Poutine à faire de même s'il ne pouvait pas avancer de preuve.

    Enfin, Recep Tayyip Erdogan a également dit, que si la Russie avait des réactions disproportionnées, la Turquie devra prendre des mesures. Sans plus de détails. Mais déjà, en Turquie, on évoque le fait que le pays pourrait diminuer la quantité de gaz naturel acheté à la Russie, raconte notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette.

    D'ailleurs, Recep Tayyip Erdogan était justement mercredi 2 décembre en visite officielle au Qatar. Une visite qui tombe plutôt bien puisqu'il s'agissait notamment de faire avancer des dossiers portant sur le gaz naturel justement. Pour le moment, aucune mesure de rétorsion n'a été officiellement prise à Ankara. Et il y a toujours une rencontre prévue et à priori maintenue entre les ministres des Affaires étrangères, turc et russe. Une rencontre qui doit avoir lieu à Belgrade lors d'un sommet de l'OSCE qui démarre ce jeudi 3 décembre.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.