GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Septembre
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le journaliste et essayiste Jean Boissonnat est mort ce dimanche à Paris à l'âge de 87 ans, a indiqué son entourage à l'AFP
    • Les Suisses disent massivement «oui» à une loi sur le renseignement qui autorise surveillance téléphonique et sur internet
    • Irak: 6 personnes tuées et 18 blessées quand un homme a fait exploser sa ceinture d'explosifs dans l'ouest de Bagdad
    • Décès à 71 ans de Joseph Sitruk, l'ancien grand rabbin de France (entourage)
    • François Hollande «reconnaît la responsabilité des gouvernements français dans l'abandon des harkis» d'Algérie
    Europe

    Ukraine: Joe Biden échange solidarité contre lutte anticorruption

    media Le vice-président américain Joe Biden et le président ukrainien Petro Porochenko à Kiev, le 7 décembre 2015. REUTERS/Valentyn Ogirenko

    En visite pour deux jours à Kiev, le vice-président américain Joe Biden s’est entretenu ce lundi 7 décembre avec le président Petro Porochenko et des groupes réformateurs. Il doit ce mardi matin donner un discours au Parlement. Dans ses bagages, 190 millions de dollars d'aide directe, et de nombreux conseils.

    Avec notre correspondant à Kiev, Sébastien Gobert

    Le soutien des Etats-Unis à l'Ukraine post-révolutionnaire est indéfectible, mais Washington attend des efforts concrets en faveur de l'Etat de droit et contre la corruption. En premier lieu, Joe Biden a estimé que le procureur général ukrainien Viktor Shokin devait être remplacé. Très proche de Petro Porochenko, il est accusé de tous côtés de bloquer des réformes cruciales et de recourir à des méthodes de justice sélective, comme c'était le cas avant la révolution.

    Le vice-président américain se dit toujours convaincu que l'exécutif ukrainien est sincère dans sa lutte contre la corruption. Mais il attend des résultats concrets, contre des personnalités politiques qui sont déjà bien identifiées.

    Un tel droit de regard dans les affaires intérieures ukrainiennes semble légitime aux yeux d'une large partie de la population. Non seulement les Américains soutiennent officiellement le pays face à la Russie, mais l'Ukraine doit aussi recevoir des Occidentaux et du FMI un paquet de 40 milliards de dollars sur les quatre prochaines années.

    Beaucoup à Kiev attendent même plus de la part des Américains. Car livrés à eux-mêmes, Petro Porochenko et le gouvernement ukrainien n'ont pas accompli beaucoup de changements, pour lesquels les Ukrainiens se sont soulevés il y a déjà deux ans.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.