GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 15 Décembre
Lundi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Grèce: la police évacue les migrants à la frontière avec la Macédoine

    media Les migrants ont été embarqués par les forces de l'ordre à bord de cars à destination d'Athènes. REUTERS/Ognen Teofilovski

    En Grèce, les trains en provenance de l'ancienne République yougoslave de Macédoine (ARYM) peuvent à nouveau circuler. Ils étaient bloqués depuis près de trois semaines à cause du camp de migrants installé aux abords de la frontière. Il était plein à craquer depuis la décision de l'ARYM de fermer sa frontière aux migrants en dehors des Syriens, Afghans et Irakiens. Le lieu a été évacué ce mercredi 9 décembre dans le calme.

    Avec notre correspondante à Athènes, Charlotte Stiévenard

    La police est arrivée peu après 7h ce mercredi matin au camp d'Idomeni. 350 agents ont rassemblé les migrants bloqués à la frontière macédonienne depuis près de trois semaines pour qu'ils montent dans des bus : 2 300 personnes venues du Maroc, d'Iran ou de Somalie ou encore du Bangladesh. Ils attendaient jusqu'ici à la frontière, persuadés de sa réouverture prochaine.

    L'opération s'est déroulée loin des caméras et sans la présence des organisations non gouvernementales (ONG) pour leur sécurité, selon la police. Selon Médecins sans frontières (MSF) revenu sur les lieux, tout semble s'être passé dans le calme. Les bus ont ensuite pris la route d'Athènes, 45 en tout.

    Les tensions dans ce camp plein à craquer, placé presque sur les rails des trains de marchandises, empêchaient leur passage depuis plusieurs semaines. Après l'opération de ce mercredi matin, ils ont finalement pu passer à nouveau. Et les Syriens, Afghans et Irakiens autorisés autorisés à traverser légalement la frontière ont repris leur route.

    Pour ceux qui sont désormais bloqués à Athènes, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) propose de financer les billets d'avion de retour grâce à une aide exceptionnelle de l'Union européenne de 1,4 million d'euros. Un programme prévu pour 1 000 personnes. Environ 200 se sont inscrites jusqu'ici. D'autres continuent d'essayer de passer, illégalement désormais.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.