GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Aujourd'hui
Mardi 31 Mai
Mercredi 1 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Dix-sept parlementaires français se rendent en Russie

    media Le député Les Républicains des Français de l'étranger, Thierry Mariani. Crédits photo : ANDREAS SOLARO/AFP

    Fin de la visite de deux jours à Moscou de 17 parlementaires français d'opposition (LR et UDI). Pour Thierry Mariani, chef de la délégation, c'est le quatrième séjour en Russie cette année, y compris une visite en Crimée annexée en juillet dernier. Invitée par la Fondation russe pour la paix, la délégation a été reçu par notamment par le président de la Douma et par le ministre russe des Affaires étrangères. Thierry Mariani, coprésident de l'association Dialogue Franco-Russe a rappelé son hostilité aux sanctions économiques infligées par l'Union européenne à la Russie, en raison de son ingérence en Ukraine.

    Avec notre correspondante à MoscouMuriel Pomponne

    L'Union européenne vient de renouveler les sanctions économiques à l'égard de la Russie ce vendredi, estimant que Moscou n'applique pas correctement les accords de Minsk, qui doivent permettre un retour à la paix dans le Donbass en Ukraine.

    Une décision que n'approuve pas le député Les Républicains Thierry Mariani, notamment dans le contexte de rapprochement de Paris et Moscou sur la Syrie : « Politiquement elles n'ont servi à rien, la situation en Ukraine est toujours la même, économiquement elles sont désastreuses pour les relations entre l'Europe et la Russie, et je rajoute qu'elles sont devenues maintenant en plus totalement illogiques : comment on peut demander de l'aide à un pays pour lutter contre le terrorisme, et en même temps le sanctionner ? ».

    Le député regrette que la question des sanctions n'ait jamais été débattue devant l'Assemblée nationale : « J'ai déposé à l'Assemblée nationale française une résolution pour faire en sorte que le Parlement français au moins une fois puisse s'exprimer sur le sujet ».

    Thierry Mariani a également annoncé qu'il envisageait de retourner en Crimée, bien que la France ne reconnaisse pas l'annexion de la péninsule par Moscou.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.