GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Aujourd'hui
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Sonia Rykiel était connue pour ses vêtement à rayures noires et colorées. Elle fut surnommée la «reine du tricot» dans les années 1970. Sa famille a annoncé son décès à l'AFP.

    Dernières infos
    Technologies

    Quand la vie politique ukrainienne fait le buzz et déprime Porochenko

    media Le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk à la tribune du Parlement ukrainien a été fortement chahuté le 11 décembre 2015. Reuters

    La politique ukrainienne, ce n’est pas qu’une affaire de grands discours, ça passe aussi beaucoup par les insultes et les combats de poings. Et ces derniers jours, les politiciens ukrainiens se sont surpassés. Leurs exploits ont fait l'objet de buzz planétaires.

    De notre correspondant à Kiev,

    Dans la première vidéo, on voit le Premier ministre Arseni Iatseniouk à la tribune de la Verkhovna Rada, le Parlement, le 11 décembre. Alors qu’il fait un discours, un député lui remet un bouquet de roses rouges, puis, sans prévenir, le saisit par l’entre-jambes et le soulève de terre pour l’éloigner de la tribune. S’ensuit une bagarre généralisée en plein hémicycle. Ce député appartenait à la majorité présidentielle, il réclamait la démission du Premier ministre, accusé de corruption, d’une manière, peu conventionnelle.

    Mais quelques jours plus tard, ce même ministre de l’Intérieur perd son sang-froid lors d’une réunion publique de haut niveau. Le gouverneur d’Odessa, l’ancien président de Géorgie Mikheil Saakachvili, l’accuse à voix haute de corruption, lui aussi. Le ton monte, jusqu’à ce que le ministre jette violemment un verre d’eau à la tête de son détracteur. La scène dégénère en une foire d’empoigne, le tout sous l’oeil du président de la République, Petro Porochenko, qui, lui, ne pipe pas un mot. On le voit même se prendre la tête dans les mains, impuissant. 

    Le ministère de l’Economie se félicitait qu’une vidéo en faveur des investissements en Ukraine, avec des beaux paysages, des gens souriants et créatifs, avait été vue presque 400 000 fois sur YouTube en l’espace de 5 mois. Cette vidéo positive fait désormais pâle figure. La séquence avec Arseni Iatseniouk a été vue près de 5,5 millions de fois en moins d’une semaine, et celle avec la foire d’empoigne et le verre d’eau, près d’un million et demi de fois en deux jours ! 

    Les réseaux sociaux plébiscitent les discussions musclées

    Ces vidéos ont fait le tour du monde sur internet, et, évidemment, le tour des réseaux sociaux. En l’espace de quelques heures, elles étaient déjà déclinées en format GIF, en montages vidéos et en trucages photos. L'un, très populaire, montre le Premier ministre en tenue de ballerine, transporté comme une danseuse étoile. 

    Arseni Iatseniouk ne fait pas trop mention de cet incident. Les bagarres dans la politique ukrainienne sont très fréquentes, et donc le Premier ministre s’inscrit juste dans la tradition.  En 2014, une photo de députés s’empoignant avec violence avait fait le tour des réseaux sociaux, car les querelleurs avaient reproduit, par hasard, les proportions d’un tableau italien de la Renaissance ! Cela donnait un certain symbolisme au pugilat, et illustrait encore une fois l’inventivité des internautes ukrainiens. 

    Creative Commons

    Les Ukrainiens savent réagir avec humour aux combats et coups d’éclat de leurs politiciens, et ce n’est pas le seul pays dans le monde où cela arrive. Mais ici, on devine facilement dans les commentaires quelque chose de plus profond, une grande frustration, deux ans après le changement de régime que l’on avait appelé la révolution de la dignité. Mais la dignité, dans la politique ukrainienne, on en est encore très, très loin !

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.