GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 1 Juin
Jeudi 2 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Football: l'équipe de France a battu celle du Cameroun 3-2 en match de préparation
    Europe

    Turquie: violente charge d’Erdogan contre le chef du parti pro-kurde

    media Le président turc Recep Tayyip Erdogan, lors d'un discours au palais présidentiel, à Ankara, en novembre 2015. REUTERS/Umit Bektas

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a attaqué durement, devant la presse, le député kurde Selahattin Demirtas, chef de file du HDP, la troisième force politique du pays. Il lui reproche notamment d'avoir réclamé une plus grande autonomie pour les 12 millions de Kurdes de Turquie, et ce dans un climat de quasi guerre civile dans le sud-est du pays.

    « Ce que Selahattin Demirtas a fait constitue une trahison, une provocation très claire », s'est emporté le président turc Recep Tayyip Erdogan qui a promis au chef de file du parti HDP « une leçon » de la part du peuple et de la loi.

    La justice turque a ouvert une enquête contre Selahattin Demirtas. Ayant participé à un congrès qui réunissait différentes organisation kurdes, il s'est prononcé pour une plus grande autonomie de cette importante communauté.

    « De quel droit pouvez-vous parler, dans le cadre de notre structure unitaire, d'établir un Etat dans le sud-est et l'est du pays ?, s'est exclamé le président Erdogan. Et d'avertir : « Ni la volonté nationale, ni les forces armées ne le permettront. »

    Affrontements

    La tension politique est au comble entre les autorités turques et le HDP, surtout qu'une opération militaire d'une ampleur inédite est menée depuis deux semaines dans le sud-est du pays contre les rebelles kurdes du PKK et contre l'organisation kurde de jeunesse, le YDG-H. Les combats ont coûté la vie à plus de 200 militants kurdes, selon une estimation de l'armée et des dizaines de milliers de civils de la région sont partis vers des zones plus sûres.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.