GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Royaume-uni: la réaction de Cameron à la vidéo de l'EI

    media Photo du Premier ministre britannique David Cameron lors d'un meeting avec la Confédération de l'industrie britannique, le 9 novembre 2015. REUTERS/Toby Melville

    David Cameron, Premier ministre britannique, a réagi ce lundi, 4 janvier 2016, à une vidéo diffusée la veille, où le groupe Etat islamique menace la Grande-Bretagne et montre l'exécution de cinq hommes, considérés comme des espions par l'organisation jihadiste. Pour David Cameron, cette nouvelle vidéo est en réalité « un aveu de faiblesse » de la part de Daech.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    Le chef du gouvernement britannique ne voit qu'un acte de « propagande désespérée » dans l'enregistrement d'une dizaine de minutes diffusé dimanche par le groupe Etat islamique. David Cameron estime d'ailleurs que l'organisation jihadiste perd du terrain et promet qu'elle finira par être vaincue.

    Londres a donc choisi de répondre par le mépris à cet avertissement de début d'année lancé par un nouveau porte-parole de Daech en anglais. Les services de renseignements britanniques analysent minutieusement la vidéo afin d'identifier ce jihadiste et aussi le petit garçon qui parlent tous les deux en anglais avec un accent londonien.

    Masqué et brandissant une arme, l'homme imite les macabres mises en scène du terroriste britannique Mohammed Emwazi, surnommé par les médias « Jihadi John » et que les Etats-Unis affirment avoir tué en Syrie au mois de novembre.

    Il accuse les cinq hommes qui vont être exécutés d'être des espions à la solde de Londres et menace « d'envahir le Royaume-Uni pour y gouverner selon la Charia ».

    Pour les spécialistes, la diffusion de cette vidéo n'est pas anodine, le groupe Etat islamique diffuse souvent des enregistrements de propagande quand il subit des revers, or ses combattants ont perdu la ville irakienne de Ramadi la semaine dernière ainsi qu'un barrage stratégique dans le nord de la Syrie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.