GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Violences de Cologne: Merkel durcit sa position

    media La chancelière Angela Merkel lors d'une conférence de presse, après le réunion de son parti la CDU, à Mayence, le 9 janvier 2016 Fredrik von Erichsen / dpa / AFP

    Une semaine après les agressions sexuelles commises par des réfugiés à Cologne, la chancelière allemande Angela Merkel a appelé ce samedi 9 janvier à ce que les demandeurs d'asile condamnés à une peine avec sursis puissent être renvoyés.

    Ce samedi, lors d'une conférence de presse à Mayence, à la fin d'une rencontre avec la direction de son parti (CDU), la chancelière allemande Angela Merkel s'est déclarée favorable à un durcissement des règles du droit de séjour concernant les demandeurs d'asile condamnés par la justice en Allemagne. « Nous attendons bien sûr des réfugiés qui arrivent dans notre pays qu’ils s’intègrent dans notre société et en respectent les principes », a expliqué Angela Merkel.

    « S’ils commettent des délits, cela doit avoir des conséquences pour leur demande d’asile et leur titre de séjour », a déclaré la chancelière allemande. « Ces dispositions sont dans l’intérêt de nos concitoyens, mais elles le sont tout autant pour la grande majorité des réfugiés que nous accueillons. Ces mesures sont donc absolument appropriées », a-t-elle insisté.

    Suite aux événements de Cologne, la CDU propose donc un renforcement de la législation, pour expulser plus rapidement les réfugiés qui auraient commis des délits. Aujourd'hui, une peine de prison ferme d'au moins trois ans est nécessaire pour une telle expulsion, à condition que la vie ou la santé de l'intéressé ne soit pas menacée dans son pays.

    Les violences lors de la nuit de la Saint-Sylvestre à Cologne ont créé une onde de choc en Allemagne, qui a vu affluer en 2015 1,1 million de demandeurs d'asile. Au moins 22 demandeurs d'asile ont été identifiés parmi les auteurs d'agressions sexuelles, a indiqué un porte-parole du ministère de l'Intérieur. Au total, 32 suspects ont été identifiés et interrogés, tandis que 379 plaintes ont été déposées.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.