GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
Vendredi 9 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 11 Décembre
Lundi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Violences de Cologne: plus de 500 plaintes déposées

    media Les violences ont été commises sur le parvis de la gare de Cologne. REUTERS/Wolfgang Rattay

    Dix jours après les violences de la nuit de la Saint-Sylvestre à Cologne, dans l’ouest de l’Allemagne, le nombre des plaintes pour cette seule ville dépasse désormais la barre des 500. Des violences similaires avec pour partie des agressions sexuelles contre des femmes ont eu lieu dans d'autres villes allemandes.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    En fin de semaine encore, le nombre de plaintes après les violences de la Saint-Sylvestre se montait à 170. Depuis, leur nombre a triplé et dépasse la barre symbolique des 500. Quarante pour cent d'entre elles concernent des agressions sexuelles. Dix-neuf personnes sont pour l'instant considérées comme suspectes d'après la police de Cologne qui a également arrêté un Marocain soupçonné de vols de portables le soir de la Saint-Sylvestre.

    Des violences similaires sont confirmées dans d'autres villes allemandes où, comme à Cologne, des jeunes gens majoritairement d'origine étrangère ont pratiqué des attouchements sexuels sur des femmes avant de les voler.

    Le ministre de la Justice a confirmé ce dimanche ses déclarations antérieures sur l'existence, d'après lui, de bandes organisées à l'origine de ces agressions de grande ampleur. La presse allemande estime également que des groupes se sont donné rendez-vous pour se retrouver à la gare de Cologne via des réseaux sociaux.

    Les responsables politiques durcissent le ton face à ces violences. La CDU et Angela Merkel plaident pour des règles plus strictes pour permettre d'expulser des réfugiés condamnés même à de faibles peines. Le ministre de l'Intérieur veut renforcer la présence policière dans les rues et accroitre la vidéosurveillance.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.