GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 29 Juillet
Samedi 30 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Barack Obama: «Nous mènerons Hillary à la victoire»
    Europe

    «Le nom de Dieu est miséricorde», le livre du pape sort dans 86 pays

    media Le pape François appelle dans son livre à une Eglise toujours plus au contact des hommes. REUTERS/Stefano Rellandini

    « Le nom de Dieu est miséricorde ». C'est le titre de l'ouvrage qui paraît à partir de ce mardi 12 janvier 2016 dans 86 pays et en de multiples langues, fruit d'un entretien entre le pape François et un journaliste italien.

    Avec notre correspondant au Vatican, Antoine-Marie Izoard

    Pas de grand scoop ni de petite phrase polémique dans la conversation entre le pape François et le vaticaniste Andrea Tornielli, publiée dans 86 pays. On y trouve en revanche l'intime conviction de ce pape pasteur d'une Eglise qu'il veut toujours plus au contact des hommes, des pécheurs. Une Eglise en sortie, comme il l'aime à le répéter, tel un véritable hôpital de campagne pour aider ceux qui tombent à se relever.

    L'Eglise condamne le péché, car elle dit la vérité, mais elle embrasse le pécheur, explique le pape. Pour lui – et cette idée traverse le livre – une Eglise qui ne ferait pas preuve de miséricorde finirait par faire fuir les fidèles. Comme les autres, le chef de l'Eglise catholique se dit pécheur et confie d'ailleurs sa proximité avec les prisonniers, jugeant qu'il n'est pas meilleur qu'eux.

    Il offre aussi au fil de la conversation des conseils aux confesseurs, y compris concernant les homosexuels qu'il convient, dit-il, de traiter avec délicatesse et de ne pas marginaliser, ou encore les divorcés-remariés. Là encore, le pape François met surtout en avant le souci pastoral d'accueillir sans blesser, mais tout en professant la vérité.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.