GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Aujourd'hui
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Suède: attouchements et agressions sexuelles en série l'été dernier

    media Les faits remontent à 2014 et 2015: les policiers ont recensé un nombre significatif de plaintes de jeunes filles pour des attouchements et des agressions sexuelles. Capture d'écran, site officiel du festival We are Sthlm

    Alors que l’Allemagne essaye encore de comprendre ce qu'il s'est passé le 31 décembre dernier, des faits similaires se seraient déroulés dans la capitale suédoise l'été dernier lors d’un festival pour jeunes, et en 2014 également. C’est le quotidien suédois Dagens Nyheter qui a révélé l’affaire.

    avec notre correspondant à Stockholm, Sébastien Horion

    Les faits se seraient déroulés à Stockholm début août 2015, lors du festival pour la jeunesse We Are Sthlm. Le journal Dagens Nyheter a mis la main sur des mémos rédigés par les policiers, qui font état de dizaines d’attouchements et d’agressions sexuelles, commis par des bandes de jeunes d’origine étrangère.

    Problème, ces rapports ne sont pas sortis dans la presse. Un silence qui dérange, car les mémos sont clairs. Dès le premier jour du festival, en août 2015, les policiers rapportent un phénomène récurrent où de jeunes hommes se frottent contre des filles, souvent mineures, dans le public.

    Le chef du gouvernement monte au créneau

    Des faits similaires auraient également eu lieu l'année d'avant au même endroit. Selon les forces de l’ordre, les suspects sont, dans la plupart des cas, de jeunes hommes, souvent originaires d’Afghanistan et arrivés en Suède comme mineurs non accompagnés.

    Pourtant, la police a sciemment choisi de ne pas rendre publiques ces informations. Pour le Premier ministre suédois Stefan Löfven, « il y a un problème démocratique majeur si la police ne divulgue pas des renseignements aussi importants ». Pour le moment, une seule personne a été arrêtée, un jeune garçon de 15 ans.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.