GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Royaume-Uni: grève historique des internes des hôpitaux

    media Les internes ont manifesté devant l'hôpital Saint Thomas, dans le centre de Londres, le 12 janvier 2016, contre une réforme de leur contrat de travail. REUTERS/Stefan Wermuth

    En Grande-Bretagne, les internes des hôpitaux ont fait grève pour la première fois depuis 40 ans pour protester contre la réforme de leur contrat de travail que veut leur imposer le gouvernement conservateur de David Cameron. Le mouvement long de 24h ne concerne pas les services d'urgence. En revanche, quelque 4 000 rendez-vous et opérations ont été annulés.

    Avec notre correspondante à Londres,  Muriel Delcroix

    La colère de ces jeunes médecins a été provoquée par la volonté du gouvernement d'introduire un nouveau contrat qui diminuera leur salaire et les obligera à travailler plus longtemps. Le ministre de la Santé fait valoir qu'il cherche à améliorer la qualité des services dans les hôpitaux et veut voir le NHS, le système de santé public britannique, fonctionner 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, à qualité constante, alors que la mortalité s'avère plus importante la nuit et les week-ends.

    Le projet prévoit certes une augmentation de 11 % du salaire de base des médecins, mais il propose aussi la suppression d'une partie des primes touchées pour le travail accompli en horaires décalés. Pour les internes, cette réforme va donc aboutir à une réduction de leur salaire et une dégradation de leurs conditions de travail. Ils rappellent travailler actuellement dans le cadre de la directive européenne sur le temps de travail, soit en moyenne 48 heures.

    Or, le gouvernement veut faire sauter cette limite, ce qui selon les médecins grévistes pourrait se traduire par des semaines de 50 à 60 heures et mettre selon eux en danger la vie de leurs patients. Pour l'instant, les négociations sont complètement rompues. Les internes, actuellement au nombre de 55 000, soit un tiers du corps médical en Angleterre, se disent déterminés. Ils bénéficient jusqu'à présent du soutien des Britanniques et pourraient à nouveau faire grève le 26 janvier et le 10 février prochains.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.