GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Grèce: manifestation en demi-teinte contre la réforme des retraites

    media Le syndicat du secteur public Adedy a défilé avec une effigie en carton du ministre du Travail George Katrougalos. Athènes, le 16 janvier 2015. REUTERS/Alkis Konstantinidis

    Près de 2 500 personnes se sont rassemblées au centre d’Athènes ce samedi pour protester contre la réforme proposée par le gouvernement. Le texte a été envoyé il y a près de deux semaines aux créanciers. Ils demandent à la Grèce de réduire les dépenses de l'Etat pour les retraites de 1,8 milliard d'euros, ce qui représente environ 1% du Produit intérieur brut (PIB) du pays. Pour les manifestants, ce sont encore les citoyens qui payent.

    Avec notre correspondante à Athènes,  Charlotte Stiévenard

    En début de cortège, Nikos Binichakis est venu marcher avec d'autres chômeurs de longue durée. Cet ancien comptable de 57 ans souligne à quel point les retraites sont un revenu important pour les Grecs. Son fils et lui vivent, par exemple, uniquement grâce à la pension de sa mère : « 750 euros par mois pour trois personnes, pour couvrir toutes les dépenses, c'est impossible. Nous devons de l'argent à la compagnie d'électricité et à la compagnie des eaux ».

    Le projet du gouvernement ne prévoit pas de baisser les retraites principales, mais surtout de réduire les retraites complémentaires et primes de départ à la retraite et enfin d'augmenter les cotisations sociales.

    Pour Vassilis Kotrotzos, juriste de 33 ans, le système est injuste. « Ils essayent de faire porter le poids de la survie des caisses de sécurité sociale aux assurés, alors qu'ils pourraient sauver les caisses en faisant une recapitalisation comme ils l'ont fait avec les banques », estime-t-il.

    Depuis le début de la crise, les retraites grecques ont déjà été réduites à onze reprises. Une grève générale du secteur privé est prévue début février, mais après six ans d'austérité, les Grecs semblent être lassés de lutter. Ils étaient peu nombreux dans la rue ce samedi.

    → A (RE) ECOUTER : Les réformes pourront-elles sortir la Grèce de la crise ?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.