GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Le Royaume-Uni pourrait interdire l'entrée de Donald Trump

    media Le candidat républicain Donald Trump a pris la parole, le 16 janvier, à un meeting du Tea Party en Caroline du Sud. REUTERS/Randall Hill

    Le candidat à la primaire républicaine aux Etats Unis, Donald Trump, pourrait être interdit de séjour au Royaume-Uni. Une pétition a été lancée appelant à bannir le milliardaire américain du sol britannique pour ses propos sulfureux sur les musulmans.

    Avec notre correspondante à Londres,  Marina Daras

    Donald Trump va-t-il devenir persona non grata au Royaume-Uni ? C’est ce que les députés britanniques vont devoir décider ce lundi. Une pétition réclamant d'interdire à Donald Trump de séjourner au Royaume-Uni avait été lancée après les déclarations islamophobes de l'homme d'affaires, qui a notamment proposé d'empêcher « temporairement » les musulmans d'entrer aux Etats-Unis.

    Cette pétition lancée par l’Ecossaise Suzanne Kelly a reçu un véritable élan populaire et récolté près de 600 000 signatures.

    Au Royaume-Uni, le Parlement doit tenir un débat dès qu'une pétition dépasse les 100 000 signatures. Celle-ci sera donc débattue par les parlementaires dans la journée, mais aucune décision ne sera prise à la fin de la séance.

    Donald Trump a, quant à lui, a menacé d'abandonner ses projets d'investissement en Ecosse. Des projets de plus de 900 millions d’euros si on lui interdit d'entrer sur le territoire britannique.

    Une menace qui ne fait pas peur à l’Ecosse, d'où est originaire la mère de Donald Trump, qui a décidé de retirer le doctorat honorifique et le titre d'ambassadeur d'affaires qu’elle avait attribués au milliardaire américain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.