GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    A Cologne, les femmes dans la rue contre le racisme et le sexisme

    media Des femmes brandissent des pancartes «Contre le sexisme, contre le racisme», lors d'une précédente manifestation à Cologne, le 5 janvier 2016. REUTERS/Wolfgang Rattay

    Plus de deux semaines après les agressions du Nouvel An en Cologne, des centaines de femmes sont à nouveau descendues dans la rue, dimanche. C'était la deuxième fois qu'elles manifestaient contre le sexisme et le racisme. Alors que la majorité des attaques à caractère sexuel ont été commises, selon les autorités, par des immigrés maghrébins, les femmes voulaient également défendre les réfugiés arrivés récemment en Allemagne.

    Avec notre envoyé spécial à Cologne, Achim Lippold

    « Non au sexisme et au racisme » était l'un des slogans les plus repris de cette marche à travers le centre-ville de Cologne. Pour les manifestantes, ces deux sujets sont liés. Elles ne souhaitent pas que les agressions du Nouvel An servent de prétexte pour durcir la politique migratoire comme le demandent certains responsables conservateurs.

    Malgré le froid et les premiers flocons de neige de l'année, Annette est venue se joindre au cortège. Le sujet lui tient à cœur. « Je veux montrer ma solidarité avec les victimes, explique-t-elle. En ce moment, le débat tourne autour de la question : est-ce la faute aux réfugiés ? On nous les présente comme les grands méchants. Mais moi, je trouve qu'on ne parle pas suffisamment des victimes des agressions du Nouvel An, à savoir les femmes. »

    330 plaintes pour agression sexuelle

    Plus de 670 plaintes ont été déposées jusqu'à présent, la moitié pour agression sexuelle. Seul effet positif des événements du Nouvel An, selon Sabrina : ils obligent les autorités à agir. « Ce qui s'est passé durant la nuit de la Saint-Sylvestre montre que ça suffit avec les agressions. Nous les femmes, on doit toujours se battre pour qu'on nous laisse tranquilles. Il faut vraiment que les choses changent ! Lance-t-elle. Les événements du Nouvel An ont réveillé les gens. Profitons-en et agissons ! »

    Le gouvernement fédéral a promis de renforcer la législation. Les violences sexuelles seront punies plus sévèrement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.