GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Aujourd'hui
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    A Düsseldorf, les perquisitions dans le quartier maghrébin dérangent

    media A Düsseldorf, la police a effectué des perquisitions samedi 16 janvier dans un quartier de la ville connu pour abriter une importante population immigrée, notamment du Maghreb. AFP

    La police allemande a interpellé ce week-end un jeune demandeur d'asile algérien soupçonné d'agression sexuelle la nuit du Nouvel An à Cologne. Le suspect était enregistré dans un centre d'accueil pour réfugiés. On a trouvé chez lui un portable dérobé lors d'une « agression sexuelle commise en réunion » durant la nuit de la Saint-Sylvestre, selon la police. Depuis quelques jours, la communauté maghrébine est dans le viseur des enquêteurs. Car les agressions sont attribuées à des jeunes hommes venus d'Afrique du Nord. La police a aussi effectué des perquisitions dans le quartier maghrébin de Düsseldorf, près de Cologne.

    Reportage à Düsseldorf en AllemagneAchim Lippold

    Lundi 18 janvier, la Ellerstrasse, une rue derrière la gare de Düsseldorf, a retrouvé son calme. Quelque 300 policiers l'avaient envahie ce week-end et 40 personnes ont été arrêtées. De quoi semer le trouble parmi les habitants, peu bavards dès lors qu'il s'agit de commenter ce coup de filet. « Je n'ai pas de réponse, désolé », nous dit cet épicier. Silence radio ou presque aussi un peu plus loin, dans une autre épicerie. « Je ne dis rien. C'était trop pour les gens ici, mes clients n'aiment pas ça. »

    Hors micro, il nous confie cependant ne plus se sentir en sécurité, à cause des vols et des bagarres qui auraient fortement augmenté dans le quartier. Ce que confirme Samy Chachira. Ce travailleur social marocain critique pourtant l'action de la police : « C'était complètement contre-productif. Tous les Maghrébins deviennent des suspects. Ils ont pris les empreintes digitales de tout le monde, même des personnes âgées. Cela détruit du jour au lendemain la confiance qui s'était établie entre ces habitants et la police. »

    Depuis les agressions du Nouvel An, la communauté maghrébine se sent stigmatisée. D'autant que la presse locale joue ouvertement sur les peurs : « Düsseldorf est-elle encore une ville sûre ? », titrait un tabloïd local après les perquisitions de ce week-end.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.