GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Janvier
Vendredi 20 Janvier
Samedi 21 Janvier
Dimanche 22 Janvier
Aujourd'hui
Mardi 24 Janvier
Mercredi 25 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Cinq soldats égyptiens tués dans la péninsule du Sinaï le dimanche 22 janvier par des «éléments fondamentalistes» (armée)
    • Astana: il n'y aura pas de pourparlers en face à face pour la première session (porte-parole rebelles syriens)
    • Chine: il y avait 731 millions d'internautes dans le pays en décembre 2016 (+6,2% en un an) selon le gouvernement
    • Polynésie française: après de fortes pluies, le gouvernement place la collectivité en «état de calamité naturelle»
    • La police indonésienne arrête 17 personnes expulsées de Turquie et soupçonnées de liens avec le groupe EI (police)
    Europe

    Des députés conservateurs appellent Merkel à fermer les frontières

    media La chancelière Angela Merkel au Bundestag, la Chambre basse du Parlement allemand, à Berlin, le 13 janvier 2016. REUTERS/Fabrizio Benscha

    44 députés conservateurs ont adressé ce mardi une lettre à la chancelière Angela Merkel critiquant ouvertement sa politique d'ouverture aux migrants. Elle témoigne de la grogne parmi des élus, mais aussi à la base du parti, comme dans la population. Ce mercredi, Angela Merkel rencontrera en Bavière les élus régionaux du parti frère CSU qui lui remettront en main propre une autre lettre tout aussi critique.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    « Dr. Angela Merkel, chancellerie, rue Willy-Brandt 1, 10557 Berlin ». C'est à cette adresse que 44 députés chrétiens-démocrates ont envoyé mardi 19 janvier leur lettre pour dire à celle qu'ils ont pourtant réélue comme un seul homme à l'automne 2013 tout le mal qu'ils pensent de sa politique d'ouverture aux migrants.

    Pour ces députés conservateurs, l'Allemagne a atteint les limites de ses capacités d'accueil et doit d'urgence mettre en place une politique plus restrictive. Les intéressés ont certes mis de l'eau dans leur bière et renoncé à un vote de défiance au sein du groupe parlementaire.

    Il n'empêche une telle prise de position fait désordre dans un parti d'ordinaire discipliné et où les frondeurs en courent pas les rues. Ils souhaitent obtenir une réponse d'ici une semaine, d'ici la prochaine réunion du groupe parlementaire avec la chancelière.

    Si on ajoute à ces députés chrétiens-démocrates, leurs homologues du parti frère de la CSU bavaroise, encore plus rebelles, c'est un tiers des députés conservateurs du Bundestag qui critiquent ouvertement leur chancelière.

    Des députés fidèles à Angela Merkel ont eux aussi pris la plume pour défendre la chancelière. Lundi au siège du parti une candidate aux élections régionales de mars a demandé aux rebelles « de la fermer ».

    Ce mercredi, Angela Merkel se rend en Bavière à une rencontre des élus régionaux conservateurs bavarois. Une trentaine d'entre eux vont lui remettre en main propre une autre lettre. On peut y lire « Nous ne mettrons pas fin aux guerres, à la pauvreté ou aux problèmes économiques en invitant tous les migrants chez nous ».
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.