GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Après 13 ans de protectionnisme, l’Argentine fait son retour à Davos

    media Le président argentin Mauricio Macri (à droite) a rencontré le Premier ministre britannique David Cameron, le 21 janvier 2016 à Davos. HO / PRESIDENCIA ARGENTINA / AFP

    Absente du Forum économique mondial de Davos sous l’ère des Kirchner, l’Argentine fait cette année son grand retour. Soucieux d’imprimer un virage libéral, son nouveau président Mauricio Macri entend convaincre les investisseurs de revenir dans son pays. Il est en Suisse ce vendredi 22 janvier 2016.

    Avec notre envoyée spéciale à Davos,  Mounia Daoudi

    Après 13 années d’absence, l'Argentine signe son grand retour au Forum économique de Davos. Derrière ce « come-back », le nouveau président de centre droit Mauricio Macri, désireux de tourner la page des années Nestor puis Cristina Kirchner, marquées par une politique protectionniste.

    Un tournant libéral imprimé dès son arrivée au pouvoir en décembre, par la fin du contrôle des changes, la libéralisation des importations et l’instauration d’un allègement de la fiscalité dans les secteurs de l'agriculture et de l'industrie.

    A Davos, Mauricio Macri est venu convaincre les investisseurs de revenir en Argentine. Pas de débat en plénière pour le dirigeant argentin, mais un agenda bien rempli, notamment de rencontres avec des grands patrons. Enregistrant la plus forte concentration de dirigeants de multinationales au mètre carré, Davos est le lieu idéal pour ça.

    Nouveau départ avec la Grande-Bretagne

    A l'agenda suisse de M. Macri : des rencontres avec les PDG de Shell, Total, Google ou encore Coca-Cola. Et premier succès, pour le chef d’Etat argentin, la firme s'est engagée à investir un milliard de dollars en Argentine sur quatre ans, dans des opérations d'embouteillage et de distribution.

    Davos, c’est aussi des rencontres politiques. La plus emblématique, c'est celle que le président argentin a eue jeudi avec le Premier ministre britannique David Cameron. Les deux hommes ont convenu d'ouvrir un nouveau chapitre dans les relations compliquées entre les deux pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.