GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Aujourd'hui
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    A Davos, Valls n'éclipse pas son ministre de l'Economie

    media Au Forum économique mondial, le ministre français de l'Economie est comme un poisson dans l'eau. Davos, ce vendredi 22 janvier 2016. REUTERS/Ruben Sprich

    Alors qu’il était venu au Forum économique mondial, jeudi 21 janvier, pour un débat sur l’avenir de l’Europe, Manuel Valls a prolongé de quelques heures son déplacement à Davos histoire de s’incruster à une soirée consacrée aux start-up françaises, aux côtés d'Emmanuel Macron. Mais le chef du gouvernement français ne sera pas parvenu à éclipser son jeune ministre de l'Economie, curiosité très prisée cette année chez les patrons.

    Avec notre envoyée spéciale à Davos,  Mounia Daoudi

    Ce devait être sa soirée. Emmanuel Macron, le dynamique ministre français de l’Economie, entouré de jeunes entrepreneurs ambitieux, était venu mettre en avant la créativité tricolore auprès des investisseurs étrangers. C’était sans compter sur son Premier ministre Manuel Valls, venu s’immiscer à ses côtés jusque dans les travées du centre des congrès de Davos où se tient le Forum économique mondial.

    Alors que les deux hommes ne devaient pas s’y croiser, le chef du gouvernement, qui s'était initialement déplacé pour un débat très suivi sur l’avenir de l’Europe, a choisi de prolonger son séjour d'une petite heure. Juste le temps de venir faire acte de présence à la soirée des start-up françaises, et prononcer quelques mots pour l'occasion, avant de serrer des mains et de repartir à Paris. Tout cela sous le regard amusé du chef de la diplomatie Laurent Fabius.

    Sourires crispés

    Après quelques minutes de tensions, des sourires crispés, la soirée a pu reprendre son cours du côté des start-up (voir encadré). Et Emmanuel Macron, dont c’est le premier Davos, s'est montré très à l'aise, comme toute la journée au demeurant, puisqu'il a multiplié les apartés avec de grands patrons, comme l'industriel indien Lakshmi Mittal ou Sheryl Sandberg, directrice des opérations chez Facebook. Le benjamin du gouvernement s'est ensuite éclipsé pour rejoindre la soirée Google, l'une des plus courues du Forum.

    Puis, ce vendredi matin pour sa deuxième journée, dès 6h45, Emmanuel Macron a repris son rythme, honorant son premier rendez-vous avant une journée très chargée, durant laquelle trois passages sur les télévisions américaines CNBC, Bloomberg et CNN étaient prévus. Auprès des patrons, le ministre sait ce qu’il a à faire : « J’explique d’abord tout ce qu’on a fait. C'est important, parce que vous savez, on est plongés dedans, ils ne voient pas. »

    Macron et les 35 heures

    Et Emmanuel Macron de dérouler : « J’accompagne les entreprises qui sont là pour l’expliquer aussi. Leur regard (aux patrons étrangers, NDLR) sur la France a changé. Très profondément. Ils reconnaissent aussi que la France est plus compétitive. Dans tous les classements, nous avons progressé. Et après, ils réclament plus de choses sur la stabilité, la visibilité et le marché du travail. »

    Le marché du travail et ses 35 heures, Emmanuel Macron en parle presque l'air gêné. Ce vendredi matin, devant la presse étrangère, en anglais, le patron de Bercy a bien insisté sur la réforme en cours. Avec son franc-parler décomplexé, il a même estimé qu’il faudrait que les entreprises puissent faire travailler les salariés plus de 35 heures sans compensation.


    Les start-up françaises à l'honneur à Davos

    A la demande du président François Hollande, une soirée a été consacrée aux start-up de l'Hexagone, jeudi 21 janvier au Forum économique de Davos. Ci-dessous, le reportage audio de notre envoyée spéciale.

    Les start-up françaises à l'honneur 22/01/2016 - par Mounia Daoudi Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.