GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Juillet
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Moldavie: journée décisive pour l'avenir du mouvement anticorruption

    media Selon la police, 10 000 manifestants se sont rassemblés dans le centre de Chisinau, la capitale moldave, jeudi 21 janvier 2016. AFP / DORIN GOIAN

    En Moldavie, la crise politique ne perd pas en intensité depuis l’investiture, mercredi 20 janvier, d’un gouvernement impopulaire et corrompu. De nouvelles manifestations sont attendues ce dimanche 24 janvier dans le centre-ville de Chisinau. C'est une journée décisive pour l'avenir du mouvement anticorruption dans le pays.

    Avec notre correspondant, Sébastien Gobert

    C'est tout ou rien ! Le mouvement de protestation antigouvernemental est très divers : il est composé du parti socialiste nostalgique de l'Union soviétique, d'un parti populiste aux relents prorusses, d'un parti issu d'un mouvement civique en faveur de l'Etat de droit et de l'intégration européenne, et encore d'organisations de la société civile.

    Ces mouvements ont passé les derniers jours à définir une ligne commune contre la coalition gouvernementale au pouvoir, accusée d'une corruption généralisée. Elle est contrôlée par un seul homme : l'oligarque, Vlad Plahotniuc, qui a placé toutes les institutions d'Etat sous son contrôle.

    ■ A lire : Moldavie: la colère du peuple contre le gouvernement

    Même si ses opposants ont mobilisé les Moldaves à travers les régions pour venir manifester aujourd'hui, la population est visiblement désabusée. Elle ne semble guère prête à se mobiliser pour un camp ou un autre, d'autant plus que des échauffourées sont redoutées avec les forces de l'ordre.

    L'enjeu est pourtant de taille : si la mobilisation n'est pas au rendez-vous, alors le mouvement retombera probablement, et les espoirs de lutte anti-corruption et de réformes antioligarchiques seront perdus en Moldavie pendant encore de longs mois.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.