GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Août
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Aujourd'hui
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Deux personnes sont décédées dans l'écroulement de leur habitation à Pescara del Tronto, commune qui dépend d'Arquata, dans la région des Marches, voisine de la région frappée par ce tremblement de terre, selon les carabiniers de cette commune cités par la chaîne de télévision publique RAI. Il s'agirait d'un couple de personnes âgées. «Quatre personnes sont sous les décombres, mais elles ne montrent aucun signe de vie. Deux parents et deux enfants», a par ailleurs déclaré le maire de la ville d'Accumoli, Stefano Petrucci, à la RAI.

    Dernières infos
    Europe

    A Moscou, Emmanuel Macron veut rassurer les milieux d’affaires

    media Emmanuel Macron au Forum de Davos, en Suisse, le 22 janvier. Reuters/Ruben Sprich

    Le ministre français de l’Economie, Emmanuel Macron, est arrivé en Russie où il doit notamment s’entretenir avec son homologue russe ce lundi. Il a rencontré dimanche la communauté d’affaires française à Moscou, alors que la Russie et l’Union européenne ont adopté des mesures de rétorsion économique réciproques.

    Avec notre correspondant à MoscouEtienne Bouche

    Il n’est pas le premier ministre français à se rendre à Moscou depuis l’adoption des sanctions économiques. Mais sa visite à lui, elle, est symbolique.

    Dimanche soir, le ministre de l’Economie a suscité l’intérêt des hommes d’affaires français. Des hommes d’affaires qui déplorent le préjudice commercial des sanctions économiques adoptées par les pays de l’Union européenne contre Moscou. La riposte russe visant la plupart des produits agroalimentaires, elle, a des effets sensibles sur l’agriculture française.

    Devant son auditoire, Emmanuel Macron a dit vouloir concilier pragmatisme économique et sens de l’Histoire. Principes et intérêts. « L’objectif, c’est le retour à la normale », a-t-il dit.

    Il a évoqué la possibilité d’une levée des sanctions « l’été prochain », une option conditionnée par l’application par la Russie du processus de Minsk. Moscou est accusé de ne pas respecter ces accords censés engager une sortie de crise en Ukraine.

    Avant de rencontrer les représentants d’une trentaine de sociétés russes, Emmanuel Macron s’entretient ce lundi avec Alexeï Oulioukaïev, le ministre russe de l’Economie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.