GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Septembre
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Le président iranien, Hassan Rohani, en visite en Italie

    media Le président iranien Hassan Rohani et le président italien Sergio Mattarella se rencontrent au palais présidentiel du Quirinal à Rome, en Italie, le 25 janvier 2016. REUTERS/Tony Gentile

    Le président iranien, Hassan Rohani, est arrivé à Rome accompagné notamment de son ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, et d’une délégation d’entrepreneurs. Il a été accueilli par le chef de la diplomatie italienne, Paolo Gentiloni, avec lequel un entretien est prévu mardi. Il est actuellement reçu par le président de la République, Sergio Mattarella au palais du Quirinal et sera reçu à 19 h par le chef du gouvernement, Matteo Renzi. Sa visite de 48 h s’achèvera au Vatican où il s’entretiendra avec le pape François. Rencontre qualifiée de la plus haute importance, ici en Italie.

    Avec notre correspondante à Rome,  Anne Le Nir

    C’est une Rome blindée qui accueille le président iranien, Hassan Rohani et sa délégation, composée de 120 entrepreneurs et de cinq ministres. La sécurité est sensiblement renforcée car les Italiens, qui sont contre la peine de mort et revendiquent la fin des persécutions en Iran, ont l’intention de se faire entendre.

    Les droits de l’homme - mais aussi les tensions Iran-Israël - sont, de fait, les questions les plus épineuses. Cela dit, Rome et Téhéran attendent beaucoup l’une de l’autre. Sur le plan politique : l’Italie souhaite que l’Iran s’engage davantage pour la Syrie et pour combattre l'organisation Etat islamique. Sur le plan économique : Rome veut placer ses pions dans divers domaines, de l’industrie à l’énergie et aux infrastructures, en passant par la science et les technologies.

    Plus de dix accords pourraient être signés et dévoilés demain, lors du forum économique Italie-Iran organisé par la Confindustria, le patronat italien, en présence de centaines d’entrepreneurs. La visite du président iranien, qui s’entretiendra avec le chef du gouvernement, Matteo Renzi, ce soir, s’achèvera par sa rencontre, très attendue, avec le pape François, mardi 26 janvier au Vatican.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.