GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L’OCDE formule 10 propositions pour favoriser l’insertion des migrants

    media Un centre destiné à aider les migrants à trouver du travail, inauguré le 27 janvier 2016 près de Berlin en Allemagne. John MACDOUGALL / AFP

    L’OCDE et le HCR ont lancé un appel aux pouvoirs publics, jeudi 28 janvier, pour les inciter à favoriser l’intégration des réfugiés dans les sociétés d’accueil. L’OCDE émet 10 propositions pour faciliter ce processus. Comme des cours de langue ou l’évaluation des compétences des migrants.

    Un impératif moral et économique. C’est tout l’enjeu de l’intégration des migrants. L'OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) et le HCR (Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés) ont lancé un appel, jeudi 28 janvier à Paris, pour intensifier les politiques d'insertion des réfugiés.

    L’objectif est de faire pression sur les pouvoirs publics des pays d’accueil. L'OCDE formule ainsi 10 propositions pour favoriser ce processus. L'enjeu est de taille : en 2015, plus d'un million de personnes ont franchi la Méditerranée pour rejoindre l'Europe.

    Pour le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, il est temps de mettre fin aux préjugés. « Les migrants ne sont pas un fardeau pour la société, plaide-t-il. Ils payent des impôts et participent à financer la sécurité sociale. Ils reçoivent bien souvent moins de bénéfices qu'ils n'en créent. Ils contribuent aussi à l'innovation et à la croissance économique. Les migrants représentent un espoir pour le futur. »

    Faciliter l'accès à l'emploi

    L'OCDE recommande la mise en place de cours de langue ou encore l'évaluation des compétences des migrants, afin d'accélérer leur insertion professionnelle. L'organisation estime en effet qu'il faut en moyenne six ans à ces nouveaux venus pour trouver un emploi.

    Ces solutions reposent sur les gouvernements, mais pas seulement. « Il est très important de se concentrer sur le rôle des institutions locales et sur tous les acteurs de la société civile, comme les ONG. Ils ont un rôle fondamental à jouer en matière d'intégration des réfugiés dans la société », affirme Filippo Grandi, haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés.

    Le Fonds monétaire international (FMI) a estimé que l'afflux de migrants en Europe pourrait à terme représenter un gain de croissance de 0,2 %.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.