GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
Aujourd'hui
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Royaume-Uni: échauffourées à Douvres

    media Vue de la ville et du port de Douvres, dans le Kent, au Royaume-Uni. Getty Images/Chris Mellor

    En Grande-Bretagne, le port de Douvres a été le théâtre d’échauffourées ce samedi 30 janvier entre deux manifestations adverses. Des protestataires d’extrême droite et les participants à une marche contre le racisme se sont affrontés lors de violents incidents malgré une forte présence policière.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    Douvres est devenu depuis plusieurs mois le point de ralliement de groupes d’extrême droite qui viennent manifester bruyamment et violemment contre la politique d’immigration du gouvernement et qui disent se sentir menacés par l’arrivée massive de réfugiés aux portes de l’Europe.

    Des manifestants venus de différentes villes du Royaume-Uni et appartenant à des mouvements comme le Front National, l’organisation néo-nazie Combat 18 ou encore la Ligue de défense écossaise.

    Mais cette fois, une contre-manifestation avait été organisée dans la matinée par des associations de lutte contre le racisme et contre le fascisme et à laquelle participait la député travailliste Diane Abbott, membre de l’équipe de Jeremy Corbyn.

    Des incidents avaient déjà eu lieu dans une station service aux abords de la ville avant même que ne commencent les deux rassemblements et la confrontation a vite dégénéré dans la journée entre des centaines de protestaires et malgré la présence de policiers déployés en nombre.

    Après plusieurs heures d’affrontement à coup de briques et de bombes lacrymogènes, la police a finalement pu ramener le calme dans le centre-ville, mais elle a annoncé une dizaine de blessés légers et 9 interpellations.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.