GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L'Eglise catholique allemande appelle à ralentir l'immigration

    media Le cardinal allemand Reinhard Marx durant une conférence de presse en octobre 2015, au Vatican. AFP PHOTO / FILIPPO MONTEFORTE

    Le président de la conférence épiscopale allemande a plaidé ce week-end dans une interview pour une limitation du nombre de migrants en Allemagne. Mais les personnes accueillies doivent l'être dans la dignité, a-t-il insisté.

    Avec notre correspondant à Berlin,  Pascal Thibaut

    « Nous ne pouvons pas accueillir toutes les personnes en détresse. Cette question ne doit pas être traitée uniquement à l'aune de la charité, mais également de la raison. » Le président de la conférence épiscopale allemande, le cardinal Reinhard Marx, rejoint par ses déclarations les responsables à tous les niveaux qui estiment que l'Allemagne ne peut à l'avenir accueillir plus d'un million de réfugiés, comme elle a entrepris de le faire depuis l'an dernier.

    Allemagne: la question des migrants bouscule Merkel

    Mais le responsable de l'Eglise catholique allemande plaide pour un ralentissement du nombre des arrivants, il rejette en revanche toute limitation du droit d'asile estimant que « toute personne mettant le pied sur le sol européen doit être prise en charge dignement et bénéficier d'une procédure digne de ce nom ».

    Reinhard Marx a défendu dans son interview à un journal régional la politique d'Angela Merkel évoquant le courage de la chancelière et sa capacité à prendre ses responsabilités. Le cardinal Marx s'inquiète de la montée de la xénophobie et au parti populiste Alternative pour l'Allemagne en hausse dans les sondages.

    Le président de la conférence épiscopale juge « inacceptables et hostiles à l'humain » les déclarations de la présidente du parti qui affirmait récemment que l'Allemagne avait le droit de défendre ses frontières en tirant sur des réfugiés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.