GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 30 Juin
Vendredi 1 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L'Etat portugais remonte à 50% du capital de la TAP

    media Un avion de la compagnie portugaise TAP, après son décollage à l'aéroport de Lisbonne, le 6 février 2016. AFP PHOTO / PATRICIA DE MELO MOREIRA

    Le gouvernement socialiste a décidé de porter la part de l'Etat dans la compagnie aérienne portugaise TAP à 50%, revenant ainsi partiellement sur une privatisation décidée par le précédent gouvernement de droite. 

    L’Etat portugais renationalise partiellement TAP, compagnie aérienne longtemps nationale. Il porte de 39% à 50% sa part dans le capital de l’entreprise en déboursant la somme de 1,9 million d’euros.

    Si la gestion quotidienne va être confiée aux actionnaires privés, l’Etat aura en revanche une voix importante dans les grandes décisions du conseil d’administration. Cette renationalisation partielle n’est pas la seule engagée par le nouveau gouvernement socialiste. Le Premier ministre Antonio Costa a également suspendu la privatisation de la gestion des transports en commun de Lisbonne et Porto provoquant ainsi la consternation des investisseurs.

    La vente de la compagnie aérienne, qui croule sous les dettes, avait été décidée aussi par le gouvernement de droite en 2015. 61% du capital avait donc été vendu en octobre dernier au consortium Gateway. Une vente qui faisait partie du programme de privatisation initié dans le cadre du plan de sauvetage financier du pays, négocié avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.