GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Explosion en Allemagne: l'auteur a fait un séjour en clinique psychiatrique (agence)
    • Explosion en Allemagne: les autorités la qualifient d'attentat (agence)
    • Explosion en Allemagne: un attentat islamiste «pas exclu» (ministre)
    • Allemagne: l'explosion a été provoquée par un réfugié syrien de 27 ans (agence)
    Europe

    UE: les six pays fondateurs reviennent sur les fondamentaux

    media Paolo Gentiloni, le ministre italien des Affaires étrangères, à l'initiative de cette rencontre du 9 février. AFP PHOTO/JOHN THYS

    À l’initiative du chef de la diplomatie italienne, Paolo Gentiloni, les ministres des Affaires étrangères des six pays signataires des Traités de Rome de 1957 (Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas) se sont réunis dans la capitale italienne pour revenir sur les principes fondamentaux à l’origine de la construction européenne.

    Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

    Cette réunion en présence des ministres des Affaires étrangères des six pays fondateurs de la Communauté économique européenne en mars 1957, a essentiellement permis de faire un point sur les moyens qui permettraient de relancer le processus d’intégration de l’Union européenne.

    « Nous partageons la nécessité d’avoir des politiques communes. Nous ne pouvons pas imaginer qu’à l’avenir, des décisions individuelles de pays [de l’Union européenne] puissent remettre en question toutes les conquêtes de ces dernières décennies, notamment la libre circulation des personnes », a déclaré Paolo Gentiloni, le chef de la diplomatie italienne.

    Le ministre italien des Affaires étrangères, hôte de cette réunion huis clos, a précisé que la question de l’immigration et de l’intégration des nouveaux réfugiés a été « au cœur des discussions ». « Ces thèmes seront un des grands défis à affronter », a-t-il souligné, en reconnaissant que l’Europe « traverse un moment très difficile ».

    La rencontre de ce mardi s’inscrivait dans le cadre des réunions préparatoires à la commémoration des Traités de Rome, prévue le 25 mars 2017. Le premier traité a créé la Communauté économique européenne (CEE), le deuxième la Communauté européenne de l’énergie atomique (CEEA).

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.