GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Juin
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Collision de trains en Allemagne: la presse évoque l’«erreur humaine»

    media Deux trains régionaux de la compagnie Meridian, filiale de Transdev Allemagne, sont entrés en collision mardi 9 février à hauteur de Bad Aibling, au sud de Munich. AFP

    En Allemagne, les enquêteurs cherchent toujours à comprendre les raisons de la collision entre deux trains mardi 9 février en Bavière. Le drame a fait 10 morts et plus de 80 blessés. La presse allemande évoque une possible « erreur humaine ». La police, de son côté, affirme qu'évoquer la cause du drame est prématuré, 24 heures seulement après l'accident.

    Avec notre correspondant à BerlinPascal Thibaut

    Mardi 9 février au soir, deux médias sérieux dont l’agence de presse allemande DPA évoquant des sources proches de l’enquête affirmaient que la catastrophe serait due à une « erreur humaine », sans préciser si un des conducteurs des deux trains ou un employé de la Deutsche Bahn chargé de gérer la circulation aurait commis une erreur et permis aux deux trains de circuler sur cette voie unique ce qui a débouché sur ce violent choc frontal.

    Les enquêteurs, ainsi que la Deutsche Bahn, n’ont pas voulu faire de commentaire sur ces informations de presse. L’enquête va se poursuivre sur place. Deux des trois boîtes noires ont été retrouvées et permettront d’en savoir plus. Une grue spéciale est désormais sur les lieux de l’accident afin de dégager de la voie les deux trains imbriqués l’un dans l’autre.

    La police a annoncé ce matin qu’aucun passager n’était porté disparu. Parmi les 17 blessés graves, aucun ne serait plus en danger d’après les autorités. L’émotion provoquée par cet accident fait la Une des journaux ce mercredi 10 février avec des photos des deux trains et une couverture plutôt sobre et factuelle. Après avoir manifesté leur empathie, les responsables de tous les partis ont décidé d’annuler leurs traditionnelles manifestations politiques du mercredi des Cendres après la fin du carnaval par respect pour les victimes de l’accident et leurs proches. La commission des transports du Bundestag pourrait dans les prochains jours évoquer cette catastrophe.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.