GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Rencontre: avoir l’espéranto comme langue maternelle en 2016

    media Il existe de nombreux livres en espéranto, du dictionnaire aux romans, en passant par les bandes dessinées Tintin ou Astérix. FRANK PERRY / AFP

    A l'occasion de la journée internationale de la langue maternelle, ce 21 février, zoom aujourd'hui sur une langue internationale : l’espéranto. Une « langue universelle » parlée depuis des décennies par des centaines de milliers de personnes dispersées à travers le monde. En revanche, on estime à seulement 1000 ou 2000 le nombre d'enfants élevés avec l'espéranto comme langue maternelle, baptisés les « denaskuloj », qui signifie « ceux qui sont de naissance ». Rencontre.

    « C’est la première langue qu’on a apprise ». Marius, 9 ans, et sa petite sœur Flora, 7 ans, ont une langue maternelle plutôt rare, l’espéranto, qui s'ajoute au danois, la langue de leur père, et au français, celle de leur mère. C’est d’ailleurs grâce à l’espéranto que les parents de Marius et Flora, Lisa et Jesper, se sont vus pour la première fois, lors d’une rencontre espérantophone en Allemagne au milieu des années 1990.

    La « langue universelle » remonte à plus de cent ans. A la fin du XIXe siècle, Ludwik Lejzer Zamenhof, un médecin juif polonais, entreprend de créer cette langue pour faciliter la communication entre les peuples et ainsi favoriser la paix dans le monde. Un idéal qui a séduit, selon les estimations, 100 000 à 1 million de personnes dans le monde qui parlent aujourd’hui couramment espéranto. Et ce malgré les persécutions qu'ont connues ses locuteurs, « notamment pendant la Seconde Guerre mondiale, où à la fois Staline et Hitler ont tout fait pour les exterminer, parce que cela donnait accès à l’internationale et parce que c’était une langue avec une connotation juive », rappelle Jesper.

    Héritage

    Comme dans le cas de cette famille de région parisienne, la langue se transmet parfois de génération en génération. « Mon grand-père parlait espéranto, raconte Lisa. Quand il est mort, je me suis dit que c’était dommage que je ne sache pas le parler. Et c’est finalement mon père qui me l’a appris. » Mais ce sont des vacances avec ses parents en Tchécoslovaquie au début des années 1990 qui ont déclenché la passion de Lisa pour l’espéranto.

    « C’était juste après la chute du mur de Berlin, se souvient-elle. Toute la partie Europe de l’Est était alors complètement inconnue. » Par hasard, elle rencontre alors trois jeunes filles espérantophones, « une de Hongrie, une de Slovaquie et une de Roumanie ». « Et là, d’un seul coup, j’ai pu discuter avec ces jeunes filles qui avaient le même âge que moi et je les comprenais, elles me comprenaient, c’était un peu magique ! »

    Simplicité

    Quel avantage comparé à l’anglais ? Le principal atout de l'espéranto est sa rapidité d’apprentissage. « C’est très simple et assez facile à écrire. Ça s’écrit comme ça s’entend. Il n’y a pas de piège », résume Marius. Son père Jesper a d’ailleurs appris à lire cette langue en trois mois quand il avait une quinzaine d’années. « C’est une langue dans laquelle il n’y a pas d’exception ni de verbe irrégulier par exemple », explique-t-il. Les sources lexicales de l'espéranto proviennent en majorité du latin, mais aussi des langues germaniques, du grec, ou encore des langues slaves. Un véritable cocktail de langues européennes.

    C’est très simple et assez facile à écrire. Ça s’écrit comme ça s’entend. Il n’y a pas de piège.
    Marius, 9 ans, espérantophone de naissance

    « Je pense qu’il y avait deux traits de génie chez le créateur de l’espéranto, ajoute Jesper. Premièrement, cette régularité au niveau de la grammaire. Et deuxièmement le fait qu’il avait fixé très peu de mots. Seulement 900 au début. » Les locuteurs ont ensuite fait évoluer leur langue en inventant de nouveaux mots, validés ensuite par l'académie espérantophone.

    Le problème reste de trouver des partenaires avec qui discuter dans cette langue qui se veut certes universelle, mais qui reste parlée par un nombre infime de personnes dans chaque pays. C’est là qu’interviennent les associations d’espéranto, qui se sont développées un peu partout dans le monde et qui proposent des cours et des rencontres pour mettre en relation les espérantophones.

    Communauté sans frontières

    L’espéranto est aussi une aubaine quand on a l’âme voyageuse. Certains en profitent même pour faire le tour du monde en étant accueillis généreusement chez d’autres espérantophones. Le site internet Pasporta Servo sert aujourd’hui de répertoire pour trouver d'autres espérantophones dans le pays de son choix. Seule condition : parler l’espéranto. Un ancêtre du Couchsurfing créé en format papier bien avant l'arrivée d’Internet !

    → Dans les archives de RFI : Ouverture d'un congrès mondial d'espéranto

    « C’est vrai qu’il y a un petit côté communautaire qui est indéniable puisque quand on fait des rencontres on sait que c’est justement pour avoir l’occasion de parler en espéranto du matin jusqu’au soir, reconnait Lisa. Mais c’est juste le temps des week-ends ou des vacances. Et puis c’est l’occasion pour les enfants de rencontrer des amis, parce que sinon ils n’ont personne d’autre pour parler dans cette langue au quotidien. » Marius et Flora sont d’ailleurs ravis de rencontrer régulièrement d’autres enfants de tous horizons.

    ► Informations pratiques sur le site de l'association Espéranto France

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.