Réécouter
Ecouter Paris, écouter les villes du monde
Ecouter Bobo-Dioulasso avec les enfants
Ecouter les villes du monde
 
GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Aujourd'hui
Lundi 30 Mai
Mardi 31 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Real Madrid remporte sa 11e Ligue des champions en battant l'Atlético Madrid aux tirs au but (1-1 après prolongation)
    Europe

    La gestion de l'arrivée des migrants en Grèce se militarise

    media La Grèce, principal point d'arrivée en Europe des migrants l'année dernière, a subi les critiques du reste de l'UE, qui lui reproche de ne pas contrôler le flux en provenance de Turquie. Lesbos, 8 février 2016 REUTERS/Giorgos Moutafis/Files

    La Grèce est prête à accueillir les réfugiés. C'est ce qui ressort de l'intervention du ministre grec de la Défense, Panos Kammenos, ce 16 février 2016. Une réponse à l'ultimatum lancé vendredi dernier par l'Union européenne à la Grèce. D'ici trois mois, elle devra mieux gérer sa frontière, sinon elle risque une sortie temporaire de l'espace de libre circulation Schengen. Dans un rapport récent, la Commission européenne parlait de «sérieuses défaillances». Depuis, l'armée a été mise à contribution pour accélérer les choses,

    De notre correspondante en Grèce, Charlotte Stiévenard

    Lors de la conférence de presse du ministre grec de la Défense, l'accent a été mis sur la coopération renforcée entre les différents ministères, notamment ceux de la protection du citoyen ou celui des transports. L'armée, elle, est surtout chargée de la construction des camps et des centres d'enregistrement et de sélection des migrants. Pour le ministre de la défense Panos Kammenos, la Grèce remplit ses obligations : « On a beaucoup travaillé. C'était mission impossible pour l'armée et le ministère de la Défense. On est prêts. Quatre sur cinq hotspots. Le cinquième, dans dix jours, il va être prêt ». 

    Au centre de l'attention également, l'arrivée des bateaux de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord en mer Egée. Ils seront chargés de surveiller et de stopper les réseaux de passeurs, mais aussi de ramener les réfugiés et migrants arrêtés dans les eaux turques en Turquie. Pour ceux qui seront arrêtés dans les eaux grecques, il y aura une sélection à terre côté grec, explique Panos Kammenos : « S'ils sont des réfugiés, ils vont passer par les hotspots, on va les enregistrer. Ils vont continuer (sur) la route européenne. S'ils sont des immigrés économiques qui ne sont pas des réfugiés, ils vont être renvoyés en Turquie, avec la responsabilité de l'OTAN ».

    Désormais, selon les différents ministres présents, la balle est dans le camp de l'Union européenne. La question devrait être discutée lors du sommet des chefs d'Etats européens ce jeudi 16 février. « Exclure la Grèce de l'espace Schengen ne résoudra aucun de nos problèmes », a expliqué pour sa part le président du Conseil européen,
    Donald Tusk à Athènes ce mardi matin.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.