GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 30 Septembre
Samedi 1 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: Merkel appelle à l'application de l'accord UE-Turquie

    media La chancelière allemande Angela Merkel, lors de son traditionnel message au Bundestag, à Berlin, avant chaque sommet de l'UE, le 17 février 2016. REUTERS/Hannibal Hanschke

    Angela Merkel a fait comme avant chaque sommet européen une déclaration de politique générale mercredi devant le Bundestag. Un sommet particulièrement difficile pour la chancelière isolée parmi ses partenaires sur les solutions à apporter pour réduire l’arrivée de nombreux réfugiés en Europe.

    Avec notre correspondant à BerlinPascal Thibaut

    Angela Merkel a, une fois encore, plaidé devant le Parlement allemand pour une solution internationale de la crise migratoire actuelle. La chancelière souhaite la mise en place de l’accord conclu entre l’Union européenne et la Turquie. Un compromis qui prévoit un soutien financier à Ankara pour une meilleure prise en charge des réfugiés dans la région afin de rendre un exil vers l’Europe moins attractif.

    La Turquie s’engage par ailleurs à mieux sécuriser ses frontières pour lutter plus efficacement contre les départs de ces mêmes réfugiés. Une solution complexe qui a la préférence d’Angela Merkel. La chancelière s’oppose sur ce dossier notamment aux Européens de l’Est qui souhaitent une fermeture des frontières dans les Balkans. Une proposition rejetée par Angela Merkel qui craint que la Grèce soit par conséquent débordée par l’arrivée massive de migrants.

    Pour une solution en Syrie

    Autre aspect évoqué par la chancelière, des mesures concrètes en Syrie même pour venir en aide à la population et réduire la crise humanitaire. « La situation actuelle reste insupportable. La mise en place d’une zone d’exclusion aérienne, qu’aucune des parties en présence ne bombarderait constituerait une avancée positive. Nous ne pouvons pas négocier avec les terroristes de l’Etat islamique. Mais si un accord pouvait être trouvé entre la coalition anti-Assad et les soutiens du régime pour une telle zone où les populations pourraient se réfugier, cela permettrait de sauver de nombreuses vies et contribuerait à appuyer le processus politique sur l’avenir de la Syrie », a déclaré Angela Merkel.

    Une idée défendue également par Ankara qui souhaite depuis des mois la mise en place d’une telle zone sécurisée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.