GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La frontière entre la Grèce et la Bulgarie totalement bloquée

    media Une fil d'attente immense de poids lourds près de la frontière entre la Bulgarie et la Grèce. REUTERS/Stoyan Nenov

    La frontière entre la Bulgarie et la Grèce est complètement bloquée des deux côtés. Les camionneurs bulgares sont en colère contre les barrages routiers des agriculteurs grecs qui bloquent les postes frontaliers pour manifester contre la refonte du système de retraite dans leur pays. Du coup, ils ont assiégé les six postes-frontières entre les deux pays. La tension monte et, pour l'instant, aucune solution ne semble se dessiner.

    Avec notre correspondant à Sofia, Damian Vodenicharov

    Tous les points de passage entre la Bulgarie et la Grèce sont bloqués depuis ce matin. Les petits postes-frontières, trop étroits pour les poids lourds, n'ont pas été épargnés par les routiers bulgares. Le blocus est imposé après l'échec des pourparlers entre Bulgares et Grecs à tous les niveaux.

    Au poste principal de Kulata-Promachonas, situé à 200 km au sud de Sofia, la file d'attente des camions bulgares s'étend sur une trentaine de kilomètres. Les manques à gagner des entreprises de transport atteignent 10 millions d'euros.

    Les marchés bulgares doivent aussi faire face à la crise : le manque de fruits et légumes grecs a provoqué une flambée des prix de 30 à 40%.

    Les tensions montent également en raison des conditions de vie à la frontière. Les routiers bloqués doivent parcourir plusieurs kilomètres à pied pour s'approvisionner en eau et en nourriture.

    Pour sa part, le gouvernement bulgare soutient les actions des routiers. Le ministre des Transports Ivaïlo Moskovski a expliqué que ni les autorités grecques, ni les agriculteurs n’avaient honoré leur promesse d'accorder un droit de passage limité aux camions bulgares. Il a d'ailleurs annoncé ne pas pouvoir « discuter avec des fermiers soûls, alors que le gouvernement grec a abdiqué ».

    Sofia compte demander des réparations à l'UE, alors que le Parlement bulgare appelle Athènes à intervenir auprès des agriculteurs.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.