GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    [Reportage] De Lesbos à Athènes: une traversée avec les migrants

    media Des migrants arrivent à Mytilène, sur l'île de Lesbos, depuis la Turquie, le 19 février 2016. ARIS MESSINIS / AFP

    Les candidats à l'exil continuent d'affluer sur les côtes des îles grecques en provenance de Turquie. Après s'être enregistrés dans les « hotspots », les centres d'accueil et de tri, les réfugiés continuent leur route. Prochaine étape: Athènes.

    Avec notre envoyé spécial, Anastasia Becchio

    Il est 20h lorsque le grand paquebot de croisière quitte le port de Mytilène, sur l’île de Lesbos. A bord : 1 800 personnes, dont 1 500 réfugiés. Parmi eux, des Syriens, des Irakiens ou encore des Afghans, éprouvés et encore marqués par leur traversée en bateau pneumatique entre les côtes turques et grecques.

    Il y a moins de 48h, Patrick Kombo, venu de RDC, était sur l’une de ces embarcations. « A bord il n’y a pas moyen de bouger. Vous êtes coincés comme dans une boîte de sardines et vous traversez la mer, explique-t-il. Tout le long, on ne fait que prier jusqu’à l’arrivée sur les côtes grecques. Dieu a exaucé nos prières ».

    Dans les salles du navire, il ne reste plus un fauteuil de libre. Des familles s'installent alors sur des couvertures à même le sol, pendant que de jeunes hommes s’allongent dans les couloirs et entre les travées de fauteuils.

    Parmi les rescapés : Romit. Il a 19 ans et vient d'Afghanistan. « Je n'arrive pas à dormir. Je suis seul maintenant. Je suis parti d'Afghanistan avec mes parents, mais je les ai perdus à la frontière entre l'Iran et la Turquie. Je ne sais pas où ils sont. Je les ai cherchés quatre jours en Iran, mais je n'ai pas pu retrouver leur trace et je suis parti ».

    Après Athènes, Romit va poursuive sa route vers l'Allemagne. Prochaine étape: la Macédoine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.