GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Macron sur l'Allemagne: la France n'a «pas intérêt à ce que ça se crispe»
    • Le président soudanais Omar el-Béchir, sous le coup d'un mandat d'arrêt international, attendu jeudi en Russie (Kremlin)
    • Dopage dans le cyclisme: Bernard Sainz, surnommé «docteur Mabuse», placé en garde à vue (proche enquête)
    • Ordonnances: pour Philippe Martinez (CGT), une cinquième manifestation contre la réforme du Code du travail n'est «pas exclue» (CNews)
    • Kenya: la Cour suprême rejette les recours à l'unanimité et valide la réélection d'Uhuru Kenyatta
    • Environ 300 femmes et enfants de jihadistes étrangers capturés à Mossoul transférés vers Bagdad (responsable)
    • Etats-Unis: le tueur psychopathe américain Charles Manson est mort à l'âge de 83 ans (médias)
    • Migrations: la France va accueillir les premiers réfugiés évacués de Libye par le HCR (Ofpra)
    • Auchan s'allie au géant chinois du commerce électronique Alibaba pour développer le commerce physique et numérique en Chine
    • La chef de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini juge «très encourageantes» les discussions sur le retour des réfugiés rohingyas
    Europe

    Pour l'opposition russe, Kadyrov est derrière l'assassinat de Nemtsov

    media L'ancien vice-Premier ministre russe Boris Nemtsov, en septembre 2012. AFP PHOTO / KIRILL KUDRYAVTSEV

    A Moscou, l'opposition a rendu public un rapport sur le chef de la Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, un rapport intitulé Menace à la sécurité nationale. Pour les auteurs de ce rapport, le chef tchétchène est derrière le meurtre, il y a un an, de l'opposant Boris Nemtsov. Son régime est dangereux et incontrôlable, résultat de la politique de Vladimir Poutine dans le Caucase du nord.

    Avec notre correspondante à Moscou,  Muriel Pomponne

    Une conférence de presse peu banale avec de nombreux policiers, des contrôles... et des incidents. Alors que Ilia Iachine, opposant et auteur du rapport, évoque la corruption du régime tchétchène, un homme se lève et lui jette au visage de faux dollars.

    Peu après, quand il est question des meurtres politiques en Tchétchénie, un homme crie son soutien à Kadyrov affirmant qu'il a fait plus pour la Russie que l'opposition.

    Enfin une alerte à la bombe perturbe le rassemblement. Le public est prié de sortir.

    Des intimidations qui n'ont pas empêché Ilia Iachine de dénoncer le régime personnel de Ramzan Kadyrov qui s'est placé en dehors des lois fédérales. Il y voit le résultat de la politique de Vladimir Poutine dans le Caucase du nord, et une menace pour le pays : « Je considère que les activités et le régime de Kadyrov en Tchétchénie constituent une menace pour la sécurité nationale de notre pays. Ce que fait Poutine c'est une politique de suicide. Ce que fait Poutine menace notre pays. »

    Et l'opposition de mettre ainsi en cause Ramzan Kadyrov dans le meurtre de Boris Nemtsov : « Je ne doute pas que Kadyrov soit derrière l'assassinat de Boris Nemtsov. La question est de savoir s'il est le dernier maillon, le commanditaire ou l'organisateur, ou s'il y a derrière lui des gens placés encore plus haut. »

    Affaire Nemtsov: pour la justice russe, encore un coup des Tchétchènes

    Le leader tchétchène Ramzan Kadyrov, à Grozny en 2013. REUTERS/Maxim Shemetov

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.