GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Une semaine après le coup d'Etat raté en Turquie, l'ONG de défense des droits de l'homme Amnesty International affirme dans un communiqué publié ce dimanche avoir réuni des «preuves crédibles» attestant de cas de tortures de détenus dans des centres de détention du pays. L'ONG évoque notamment des privations de nourriture et d'eau, des injures, menaces et, «dans les cas les plus graves», coups, tortures et viols.

    Europe

    Allemagne: plus de 130 000 réfugiés portés «disparus»

    media Un réfugié s'installant dans un centre à Berlin, le 26 février 2016. REUTERS/Fabrizio Bensch

    L'Allemagne a accueilli plus d'un million de migrants l'an passé. Cette arrivée massive a dépassé en partie les capacités des autorités sur le terrain, obligées souvent d'improviser dans l'urgence. Parmi les nombreux nouveaux arrivants, un nombre non négligeable a certes été enregistré à la frontière, mais a ensuite disparu sans laisser de traces. Une question parlementaire adressée au gouvernement a permis d'avoir des chiffres un peu plus précis sur ces « disparus ».

    Avec notre correspondant à BerlinPascal Thibaut

    Ironie de l’histoire, le système d’enregistrement des réfugiés s’appelle Easy. Mais il n’est pas pour autant si facile de savoir ce que les migrants sont devenus. On le savait déjà, mais un chiffre officiel remplace les estimations: un arrivant sur huit l’année passée soit 130 à 140 000 personnes a disparu. Ces personnes ne se sont pas présentées après un premier enregistrement en général à la frontière dans les foyers d’accueil où ils devaient ensuite se rendre.

    Les autorités ne peuvent que spéculer sur le sort de ces réfugiés. Certains ont pu rentrer dans leur pays, poursuivre leur voyage vers une autre destination européenne, rejoindre des parents et des amis ou encore choisir une vie clandestine en Allemagne. Il est vrai que l’urgence et l’improvisation des derniers mois n’a pas facilité le travail des autorités dépassées par l’arrivée massive de réfugiés.

    Les curiosités du fédéralisme n’ont rien arrangé avec des systèmes informatiques gérant les dossiers des demandeurs d’asile différents dans les différentes régions et encore moins connectés ensemble. Des doublons dans les statistiques existent également, certains s’enregistrant dans différents Länder.

    Les choses doivent changer avec un fichier centralisé des migrants et une pièce d’identité reçue à leur arrivée. Une réforme votée jeudi prévoit aussi qu’un réfugié ne se présentant pas dans le foyer qui lui a été attribué ne pourra pas bénéficier des aides sociales.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.