GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 28 Août
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
Mercredi 31 Août
Aujourd'hui
Vendredi 2 Septembre
Samedi 3 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Kosovo: Hashim Thaçi élu président, malgré un scrutin mouvementé

    media Le ministre des Affaires étrangères Hashim Thaçi après son élection à la présidence du Kosovo, le 26 février 2016. REUTERS/Agron Beqiri

    Le ministre des Affaires étrangères kosovar et ancien Premier ministre Hashim Thaçi a été élu vendredi président du Kosovo par le Parlement, malgré la tentative de l'opposition d'empêcher le déroulement du scrutin avec des gaz lacrymogènes.

    Une élection tumultueuse, les élus de l'opposition kosovare ont même lancé du gaz lacrymogène au sein du Parlement pour tenter d’empêcher l'élection d’Hashim Thaçi. Elu au troisième tour de scrutin, le nouveau président du Kosovo n’est pas un inconnu.

    Ancien dirigeant de l’UCK, l’armée de libération du Kosovo, ancien Premier ministre, ancien ministre des Affaires étrangères, il a été accusé de trafic d‘armes, de trafic de drogue et même de trafic d’organes, mais il a toujours échappé aux poursuites judiciaires.

    Après l'échec de deux tentatives d'élection à la majorité des deux tiers, la candidature de Hashim Thaçi a été finalement approuvée au troisième tour à la majorité simple, avec 71 voix sur les 120 députés du Parlement, conformément aux règles constitutionnelles.

    Pour ses opposants, c’est la personne la plus contestée du Kosovo qui vient d’être élue à la présidence. Hashim Thaçi était favori, il affrontait un unique candidat membre de sa propre formation politique.

    Indépendant depuis 2008, le Kosovo tente de normaliser ses relations avec la Serbie ce qui provoque beaucoup de tensions dans ce petit pays de 1,8 million d'habitants où le chômage touche 40% de la population.

    ►(Re)lire: Les mémoires de Carla Del Ponte font scandale

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.