GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Septembre
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Royaume-Uni: manifestation anti-nucléaire à Londres

    media Plusieurs milliers de manifestants ont défilé contre le système de missiles nucléaires Trident, à Londres, le 27 février 2016. REUTERS/Paul Hackett

    Plusieurs milliers de Britanniques ont défilé samedi dans la capitale pour protester contre le renouvellement du programme de dissuasion nucléaire britannique Tident. Le gouvernement britannique souhaite renouveler la flotte de sous-marins armés de missiles nucléaires que possède actuellement le Royaume-Uni. Mais, au sein de la population et de la classe politique, de nombreuses voix s’élèvent pour s’opposer au renouvellement de cet arsenal militaire. La Première ministre de l'Écosse, Nicola Sturgeon, et le leader de l'opposition travailliste, Jeremy Corbyn, ont dénoncé à la tribune un programme « immoral ».
     

    Avec notre correspondante à Londres, Amandine Alexandre

    « Immoral, obsolète, inutile ». Les manifestants avaient plusieurs arguments à opposer au renouvellement du bouclier anti-missiles britannique. Dans le cortège, les têtes grisonnantes des militants pacifistes de la première heure se mêlaient à de nouveaux visages, des jeunes d’une vingtaine d’années qui défilaient pour la première fois contre le nucléaire.

    L’heure de la mobilisation a de nouveau sonné, car les députés doivent décider cette année du renouvellement du bouclier anti-missiles, une flotte de 4 sous-marins nucléaires stationnés principalement au large de l’Ecosse. Parmi les stars du rassemblement se trouvaient Jeremy Corbyn, le leader du parti travailliste, et la première ministre écossaise, Nicola Sturgeon.

    Corbyn et Sturgeon ne sont pas les seuls responsables politiques opposés à l’achat de nouveaux sous-marins nucléaires, inutiles et obsolètes, selon eux. Mais la bataille politique s’annonce âpre. Le gouvernement de David Cameron et une partie des travaillistes sont favorables au renouvellement du bouclier anti-missiles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.