GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Aujourd'hui
Lundi 30 Mai
Mardi 31 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: un an après la mort de Nemtsov, les opposants se rassemblent en son nom

    media Manifestation à la mémoire de l'ancien premier ministre Boris Nemtsov, représenté sur cette pancarte, vendredi 27 février 2016 à Moscou. REUTERS/Maxim Zmeyev

    Le 27 février 2015, l'ancien Premier ministre russe Boris Nemtsov était abattu de quatre balles dans le dos sur un pont en face du Kremlin. Beaucoup de Russes se sont donné rendez-vous ce samedi dans les rues de Moscou pour rendre hommage à l'opposant, un an jour pour jour après son assassinat.

    Avec notre correspondante à Moscou,  Muriel Pomponne

    Beaucoup de monde ce samedi dans la capitale, pour une marche sous haute surveillance, avec un hélicoptère au-dessus des têtes. On peut parler de 20 à 25 000 personnes descendues dans la rue. Le calme a dominé dans les rangs malgré la forte mobilisation.

    L'esprit était plus au recueillement qu'aux revendications, même si l'on sentait poindre la colère chez certains manifestants : colère contre une enquête bâclée, qui omet de désigner les commanditaires de l'assassinat, colère contre un pouvoir de plus en plus autoritaire, colère contre les méthodes violentes de ce pouvoir, tenu pour responsable de l'assassinat par de nombreux participants.

    En tête du cortège, les leaders de l’opposition et les proches de Boris Nemtsov marchaient derrière une banderole « Russie libre ». On pouvait également lire « Mort pour la liberté » sur une banderole qui les précédaient.

    On a aperçu de nombreux drapeaux russes, « symbole de la liberté après l’Union soviétique », explique un participant. Mais aussi des drapeaux avec un ruban noir, symbole de deuil. Evidemment, beaucoup de portraits de Boris Nemtsov également. Et puis des pancartes où l'on pouvait lire : « Je n’ai pas peur. » ou encore « Boris » qui en russe signifie « lutte, résiste ».

    Par moment ont fusé des slogans du type : « Russie sans Poutine ! », cri de ralliement des opposants au président de la Fédération russe pendant les grandes manifestations de l’hiver 2011-2012. Beaucoup de manifestants portaient également des fleurs, pour une marche à mi-chemin entre l'hommage funèbre et la manifestation d’opposition.

    Le défilé s'est terminé par une minute de silence et un lâcher de ballons blancs. Certains sont ensuite allés déposer des fleurs sur le pont où l'opposant a été assassiné. Ce dimanche les ambassadeurs des pays de l'Union européenne doivent y déposer une gerbe. L'opposition compte plus sur la pression extérieure que sur la mobilisation intérieure, pour obtenir que l'enquête cherche le véritable commanditaire du meurtre.

    Paroles de manifestants 27/02/2016 - par Muriel Pomponne Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.