GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Aujourd'hui
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Au Royaume-Uni, des adolescentes mariées de force par internet

    media Les imams du Royaume-Uni et à l'étranger se servent de plus en plus de Skype pour conclure rapidement des mariages entre adultes et mineurs. AFP PHOTO/MAGAN CRANE

    Au Royaume-Uni, des adolescentes musulmanes, âgées parfois d’à peine 11 ans, ont été mariées de force par internet avec de parfaits inconnus résidant à l'étranger. Le scandale vient d’être révélé par le quotidien anglophone indien The Times of India.

    Alors que la pratique du mariage forcé est une infraction pénale sévèrement punie au Royaume-Uni depuis juin 2014, cette affaire de mariage forcé par internet éclate au grand jour. Le délit de mariage forcé est passible de sept ans de prison et la loi s’applique autant sur le sol britannique qu’à l’étranger afin de protéger des jeunes filles mais aussi des garçons, qui sont parfois emmenés dans le pays d’origine de leur famille, où ils seront mariés sans leur consentement.

    Les mariages forcés, sont une forme d'« esclavage » a estimé le législateur britannique en promulguant le texte de loi. Ce fléau est combattu depuis des années par l’association de lutte contre l'esclavage et les mariages forcés, Freedom Charity. L’ONG vient de communiquer au quotidien The Times of India, l’un des principaux journaux en Inde au format anglophone, le cas d’une adolescente de 11 ans résidant à Londres qui a été mariée à un jeune homme de 25 ans habitant au Bangladesh.

    Cette union forcée a été entièrement accomplie à l’aide du dispositif de communication par vidéo Skype, dénonce Aneeta Prem, la fondatrice de l’association. Les imams du Royaume-Uni et à l'étranger se servent de plus en plus de ce système en ligne pour conclure rapidement des mariages entre adultes et mineurs, affirme-t-elle. « Les jeunes filles seront mises ensuite dans un avion pour rejoindre leur époux et, une fois enceintes pour faire paraître l'union plus légitime, elles subiront une énorme pression afin d’obtenir un visa pour que leur époux puisse gagner le Royaume-Uni », a confié la fondatrice de l’ONG au journal indien.

    Pratique très répandue

    L’histoire tragique de cette adolescente de confession musulmane n’est malheureusement pas un cas isolé. Cette pratique du mariage forcé par webcams interposées est très répandue également dans les communautés hindoue, sikhe, juive et mormone constate l’ONG. « Alors qu’aucune religion n'admet les unions contraintes, certains parents en prétextant suivre les traditions, s'en servent pour contrôler leur enfant », a déploré la responsable de l’association Freedom.

    C’est après avoir parcouru un livre que son frère aîné lui avait rapporté de l'école, relatant des cas similaires au sien, que l’adolescente de 11 ans a réalisé que l'appel par Skype était bien une « cérémonie » de mariage. Elle a ensuite contacté l'ONG qui l’aide aujourd’hui à reprendre la vie normale d’une petite fille de son âge.

    Selon l’association onusienne Unicef, 250 millions d’adolescentes dans le monde seraient victimes de mariages forcés avant l'âge de 15 ans.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.