GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 10 Décembre
Dimanche 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Royaume-Uni: un rapport accablant sur le centre de rétention de Heathrow

    media L'accès au Royaume-Uni par le tunnel sous la Manche est étanche pour les migrants depuis fin octobre. Des manifestations se déroulaient régulièrement à la sortie du tunnel pour demander aux autorités britanniques de mieux prendre en main les migrants. REUTERS/Peter Nicholls

    Au Royaume-Uni, un rapport critique les conditions de vie à l'intérieur du plus grand centre d'immigration d'Europe dans l'ouest de Londres. Géré par une société privée pour le compte du ministère de l'Intérieur britannique, le centre peut détenir jusqu'à 661 hommes demandeurs d'asile, clandestins ou criminels en attente d'être expulsés. L'inspecteur des prisons demande des améliorations immédiates.

    Avec notre correspondante à Londres,  Muriel Delcroix

    Dortoirs infestés de cafards et de punaises, toilettes et salles de douches insalubres dans un environnement surpeuplé, voilà ce qu'ont découvert les inspecteurs lors d'une visite surprise en septembre dernier au centre de rétention de Harmondsworth à Heathrow.

    Dans son rapport publié cette semaine, l'inspecteur en chef des prisons Peter Clarke juge inacceptable que les lieux aient atteint un tel niveau de détérioration et regrette que les inquiétudes déjà exprimées lors d'une inspection en 2013 n'aient été suivies d'aucune amélioration ou presque. Au moment de l'inspection, le centre n'avait pas atteint sa capacité maximale et pourtant les détenus étaient entassés à trois voire quatre dans des chambres conçues pour deux personnes dans des locaux sales et délabrés.

    Autre problème, de nombreux immigrés sont restés plus d'un an, jusqu'à cinq ans pour l'un d'entre eux, dans ce centre qui n'est conçu que pour des séjours les plus courts possible, entraînant de graves conséquences psychologiques pour ses occupants.

    En réponse à ce rapport accablant, le gouvernement et la société privée qu'il emploie assurent avoir entamé un programme de rénovation et des réformes pour limiter le temps de séjour et améliorer les conditions de vie dans le centre.

    A Folkestone, le regard peu amène des habitants sur les migrants

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.