GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Aujourd'hui
Mardi 31 Mai
Mercredi 1 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Par trois accès différents, les forces d'élite irakiennes sont entrées, ce lundi matin, dans la ville de Fallouja, située à 50 km à l'ouest de Bagdad, avec pour objectif d'en chasser le groupe jihadiste Etat islamique (EI), ont annoncé des commandants de l'opération.

    Europe

    Donald Tusk aux migrants économiques: «Ne venez pas en Europe»

    media Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, accueille le président du Conseil européen, Donald Tusk, à Athènes, le 3 mars 2016. REUTERS/Alkis Konstantinidis

    Après Vienne, Ljubljana, Zagreb et Skopje, le président du Conseil européen Donald Tusk s’est rendu, jeudi 3 mars, en Grèce où il a rencontré le Premier ministre Alexis Tsipras. La rencontre intervient au lendemain de l’annonce d’une aide européenne inédite de 700 millions d’euros aux pays confrontés à l’arrivée massive de migrants.

    En première ligne face à l’afflux de migrants, la Grèce risque à tout moment de basculer dans une grave crise humanitaire. Quelque 10 000 migrants sont désormais bloqués à la frontière macédonienne, en raison des restrictions récemment décidées par plusieurs pays des Balkans.

    Donald Tusk et Alexis Tsipras ont justement appelé d’une même voix à éviter les décisions unilatérales qui portent atteinte à la solidarité au sein du bloc. Le chef de Syriza a même menacé de sanctions les pays qui ne respectent pas les traités européens.

    → A (RE)LIRE : Migrants: l'Union européenne débloque 700 millions d'euros

    De son côté, Donald Tusk a lancé un appel aux migrants économiques : « D’où que vous soyez, ne venez pas en Europe, ne croyez pas aux passeurs. Ne risquez pas vos vies et votre argent », a-t-il dit, et de conclure que « tout ça ne servira à rien ».

    Le président du Conseil européen a également indiqué que ni la Grèce, ni aucun autre pays européen ne pouvaient continuer à être un pays de transit.

    Donald Tusk doit rencontrer à Ankara le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu. L'entrevue intervient à quatre jours du sommet crucial Union européenne-Turquie qui se tiendra à Bruxelles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.