GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 30 Novembre
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Crise des réfugiés, crise de l'UE : la «balkanisation» de l'Europe est en marche

    media Des migrants à la frontière entre la Grèce et la Macédoine, le 2 mars 2016. AFP - LOUISA GOULIAMAKI

    Une revue de presse présentée en partenariat avec Le Courrier des Balkans.

     L'Union européenne se déchire sur la crise des réfugiés. Les frontières se ferment et l'espace Schengen est en train de voler en éclat face aux barricades et au rejet de la politique de relocalisation voulue par Bruxelles. Assiste-t-on à une « balkanisation » de l'Europe ? L'analyse des historiens serbe et croate Dubravka Stojanović et Tvrtko Jakovina.

    Crise des réfugiés, crise de l'UE : la «balkanisation» de l'Europe est en marche 
     
    Onze mille réfugiés sont actuellement bloqués dans le camp d'Idomeni, à la frontière entre la Grèce et la Macédoine, certains d'entre eux depuis deux semaines. Malgré des conditions extrêmement précaires, la vie s'organise peu à peu.
    Réfugiés : à Idomeni, comment manger, comment se laver ? 
    Réfugiés : à Idomeni, la violence comme seule réponse à la crise humanitaire
     
    La Croatie va envoyer l'armée sur ses frontières pour faire face à la crise des réfugiés. Cette annonce, faite mercredi par le Premier ministre Tihomir Orešković, suscite un véritable tollé parmi les organisations de défense des droits de la personnes, qui dénoncent une décision «anticonstitutionnelle» et «dangereuse pour tous les citoyens croates».
    Croatie : la société civile contre l'envoi de l'armée sur les frontières
    Réfugiés : les Balkans, antichambre de l'Union européenne
    Retrouvez notre fil d’infos en continu
     
    La Grèce est régulièrement pointée du doigt pour laisser filer des terroristes avérés ou potentiels parmi les réfugiés qui traversent son territoire. Un bon prétexte pour masquer l'incurie et la désorganisation des services de renseignements européens, incapables de se coordonner, de partager leurs informations, et même de traiter les signalements qu'Athènes leur adresse...
    Terrorisme : la Grèce, bouc-émissaire des dysfonctionnements européens 
     
    L'OTAN est en train de renforcer massivement sa présence en Europe orientale et dans les Balkans. Le ministre croate de la Défense, Josip Buljević, se réjouit de cette «bonne nouvelle», mais que gagnent réellement les pays d'Europe du Sud-Est à faire partie de l'Alliance atlantique ?
    A quoi sert l’OTAN dans les Balkans ?
     
    Il faut réduire les inégalités entre les régions croates, décentraliser le pays et renforcer les pouvoirs des communes et des comtés. Si tout le monde (ou presque) est d'accord sur le constat, les recettes proposées risquent de faire encore plus de mal : une logique libérale risquerait d'aggraver encore plus les déséquilibres territoriaux.
    Croatie : une décentralisation au service des régions riches ?
     
    La dernière proposition de la pittoresque coalition au pouvoir en Croatie est pour le moins surprenante : les députés de la majorité réfléchiraient à réintroduire le service militaire obligatoire. Patriotisme folklorique, ou stratégie réfléchie ?
    Croatie : Le retour du service militaire obligatoire ?

    Une nouvelle réunion de l'espace yougoslave : voici la seule alternative à la crise actuelle et au nationalisme. Cette position défendue par l'historien Dragan Markovina aurait été inaudible en Croatie il y a quelques années encore. Mais, malgré la récente reprise en main du pays par la droite dure, les temps ont changé. Entretien.
    Croatie : que reste-t-il de l’identité yougoslave ?

    Dans tous les pays des Balkans, le chômage frappe une large partie de la population active, particulièrement les jeunes. Une infographie de Nikola Stevanović.
    Économie : infographie du chômage dans les Balkans
     
    Ensemble ou pas ? Annoncée dimanche, la formation d'une coalition des partis de l'opposition démocratique, a été invalidée lundi. Incapables de surmonter leurs querelles égotistes, le Parti démocratique (DS), le Pari libéral-démocrate de Čedomir Jovanović et le SDS de Boris Tadić s'engagent vers une faillite annoncée lors des élections du 22 avril.
    Serbie : l'opposition démocratique incapable de s'unir
     
    «Le président des cocktails molotov», titrait samedi le quotidien {Zëri} pour saluer l’élection du nouveau président, Hashim Thaçi. Élu vendredi au troisième tour de scrutin sous fond d’émeute à Pristina, le «Serpent» devient le cinquième président du Kosovo depuis la fin de la guerre. Portrait.
    Kosovo : Hashim Thaçi, «le président des cocktails molotov» 
     
    Atifete Jahjaga, la Présidente du Kosovo en fin de mandat, a formellement ratifié le traité signé le 15 février sur «l’organisation «de l’institution du Tribunal spécial du Kosovo déplacé au Pays-Bas». Plus aucun obstacle ne s'oppose donc désormais à son entrée en fonction.
    Crimes de guerre au Kosovo : feu vert définitif pour le Tribunal spécial 
     
    Le Président de la Republika Srpska de Bosnie-Herzégovine, Milorad Dodik, est en train de faire passer une loi qui lui donnera un pouvoir inédit sur la police de l'entité serbe. Un moyen d’accroître sa main mise sur les institutions de la Republika Srpska, mais aussi de se protéger des enquêtes en cours contre lui.
    Bosnie-Herzégovine : Dodik serait-il en train de créer sa propre police ?
     
    Des Serbes qui donnent de l'argent pour reconstruire des mosquées. Cela se passe en Bosnie-Herzégovine, à Trebinje, une ville pourtant durement touchée par le conflit. Malgré le poids toujours fort des nationalismes, les histoires d'entraide et de solidarité entre voisins sont toujours nombreuses. Exemples.
    Bosnie-Herzégovine : quand les Serbes aident leurs voisins musulmans
     
    Bucarest est l'une des destinations les moins chères d'Europe. Et malgré la crise, les touristes étrangers la boudent, lui préférant d'autres villes voisines plus coûteuses - Budapest, Prague ou Varsovie. Pourtant, la capitale roumaine n'est pas dénuée de charmes et pourrait miser, comme Belgrade, sur le tourisme de fête le week-end.
    Roumanie : Bucarest est prête à tout pour attirer les touristes étrangers

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.