GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 1 Juillet
Samedi 2 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: la pilote ukrainienne Nadia Savtchenko entame une grève de la faim

    media La pilote ukrainienne Nadia Savtchenko s'entretient avec son avocat avant une audience, à Donetsk, le 3 mars 2016. REUTERS/Sergey Pivovarov

    La pilote ukrainienne Nadia Savtchenko a entamé une grève de la faim et de la soif. Le parquet russe a requis 23 ans de prison à son encontre pour le meurtre de deux journalistes dans l'est de l'Ukraine. Jugée dans la petite ville russe de Donetsk, elle devait prononcer une ultime déclaration devant la cour ce jeudi, mais les juges ont annoncé subitement le report de son procès à la semaine prochaine.

    « Si vous ne rendez pas votre verdict écrit à l'avance dans les deux semaines, je commence une grève de la faim demain, et votre justice ne sera que posthume », a prévenu Nadia Savtchenko à l'audience hier. A l'annonce du report de son procès au 9 mars, elle a décidé de mettre sa menace à exécution. L'un de ses avocats, Nikolai Polozov, redoute que cette nouvelle grève de la faim lui soit fatale.

    « Demain matin, nous irons la voir en détention et nous ferons tout pour la persuader de ne pas entamer sa grève de la faim et de la soif, parce qu'une personne ne peut survivre à ça que 5-7 jours au maximum. Mais Nadezhda Savtchenko est une femme de parole, si elle dit quelque chose, elle s'y tient », a-t-il déclaré.

    « Pas un objet de marchandage »

    Pour Mark Feigin, représentant également la défense de la pilote, ce nouveau report prouve qu'il s'agit d'un procès télécommandé. « La décision ne se prend pas au tribunal de Donetsk. Nous pouvons supposer que le report de la dernière déclaration de Nadia Savtchenko est dicté par des discussions en cours au Kremlin, avec des questions du type : faut-il lui infliger une lourde peine ou une peine plus courte ? Faut-il ou non l'échanger ? », estime-t-il.

    Si ses avocats estiment qu'un échange contre les deux agents du renseignement militaire russe détenus à Kiev serait la meilleure des solutions, Nadezhda, elle, s'y oppose. « Je ne suis pas un objet de marchandage », a-t-elle prévenu.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.