GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 30 Novembre
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Balkans: 400 réfugiés bloqués entre la Macédoine et la Serbie

    media Dans le camp de réfugiés près du village de Tabanovce, en Macédoine, le 24 février 2016. REUTERS/Marko Djurica

    Environ 400 réfugies irakiens et syriens se trouvent bloqués depuis hier dans le no man's land entre les frontières macédonienne et serbe, sans pouvoir aller nulle part. Ils ne peuvent ni entrer en Serbie, ni revenir à leur point de départ, le camp de transit de Tabanovce, en Macédoine.

    Avec notre correspondant à Belgrade, Laurent Rouy

    Les 400 réfugiés bloqués entre la Macédoine et la Serbie étaient partis à pied du camp de transit de Tabanovce, en Macédoine, à seulement 500 mètres de la frontière serbe. C'est sur ce terrain, une prairie boueuse sans aucune construction, que le groupe, composé pour moitié de femmes et d'enfants, a été bloqué par la police serbe, sans explications. Une partie de ces réfugiés est pourtant en possession de documents d'enregistrement et sont originaires de zones de guerre.

    Selon les accords en cours entre les pays traversés par la route des Balkans, ces migrants auraient dû passer. L'affaire s'est compliquée lorsque certains d'entre eux ont tenté de retourner au camp de Tabanovce. Ils ont alors été bloqués par la police macédonienne, là encore sans explication. Les organisations humanitaires présentes sur place leur ont distribué dans l'urgence hier, des tentes et quelques provisions. Alors qu'il a plu toute la journée et une partie de la nuit, les réfugiés trempés ont aussi reçu la visite de médecins.

    Ce mardi matin une réunion était en cours entre des représentants du gouvernement serbe et des organisations humanitaires à Presevo, à quelques kilomètres de la frontière. Il n'y a pour l'instant aucune déclaration officielle ni côté serbe ni côté macédonien.
     

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.