GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Juin
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Réforme du Code du travail: Renzi vole au secours de Hollande

    media François Hollande et Matteo Renzi lors du sommet annuel France-Italie à Venise, le 8 mars 2016. REUTERS/Alessandro Bianch

    François Hollande et Matteo Renzi se sont retrouvés mardi 8 mars à Venise pour un 33eme sommet France-Italie. L’occasion pour le Premier ministre italien, qui a lancé une réforme du travail dans son pays, d’encourager François Hollande.

    Avec notre envoyée spéciale à Venise, Anissa El Jabri

    Moins de vingt-quatre heures après un sommet européen sur la crise des migrants, Matteo Renzi et François Hollande se sont retrouvés pour le sommet France-Italie. Parmi les points abordés, les deux leaders ont insisté pour qu’un gouvernement soit rapidement constitué en Libye, mais le dirigeant italien en a surtout profité pour parler de son expérience sur les réformes du travail à Hollande.

    Car syndicats dans la rue, frondeurs de sa majorité debout contre la réforme du Code du travail, Matteo Renzi connait bien. Et le Premier ministre italien peut en sourire aujourd’hui : après des mois de contestation, sa réforme a bien été adoptée, il y a un peu plus d’un an. Une victoire politique qui vaut bien un message aux manifestants français de ce mercredi 9 mars.

    « En Italie, je le dis aux jeunes Français, les choses ont fonctionné : plus 764 000 contrats signés en CDI, a lancé Renzi. Avoir peur des nouveautés n’aide pas toujours. La nouveauté parfois peut vraiment changer la vie. Donc, je dis au président français bonne chance pour la loi sur le travail. » Bonne chance surtout à un président plus que jamais fragilisé. Un François Hollande qui joue la montre pour tenter l’apaisement.

    Il n’y aura sans doute pas de raz-de-marée dans la rue ce mercredi, confiait l’Elysée en marge du sommet. Relativiser, rester optimiste, etc. tout faire pour que la loi El Khomri ne soit pas le moment de vérité du quinquennat.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.