GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 1 Juin
Jeudi 2 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Royaume-Uni: la Une du «Sun» sur Elisabeth II scandalise Buckingham Palace

    media Elisabeth II, reine d'Angleterre, ici à Plymouth en mars 2015. REUTERS/Matt Cardy/Pool

    Du rififi au palais de Buckingham. La reine n’a que très peu goûté la Une du tabloïd The Sun, le quotidien le plus lu de Grande-Bretagne, mercredi 9 mars. La photo d’Elisabeth II est en pleine page flanquée de la légende « La reine soutient le Brexit », alors que la famille royale britannique n’est pas censée donner son avis sur les affaires politiques du royaume. Et la reine Elisabeth ne l’a pas donné, affirme Buckingham Palace, qui a saisi le régulateur de la presse.

    « Nous ne commenterons pas des ragots fallacieux basés sur des sources anonymes ». Fureur de Buckingham Palace, qui souligne que le référendum sur une éventuelle sortie de l’Union est l’affaire du peuple britannique.

    Pourtant, The Sun n’enlève pas une virgule à son article. Selon sa première source (anonyme), la reine aurait déclaré : « Je ne comprends pas l’Europe », à un groupe de députés lors d’une réception il y a quelques années. A en croire la seconde (toujours anonyme), elle aurait également affirmé il y a cinq ans à l’ancien vice-Premier ministre Nick Clegg que l’Europe « va dans la mauvaise direction ». Ce dernier a déjà réagi sur Twitter : « C’est n’importe quoi. Je n’ai aucun souvenir de cette conversation ».

    Fait rare, Buckingham Palace a donc saisi le régulateur de la presse, soucieux de prouver qu’Elisabeth II n’a pas failli à la neutralité politique qu’elle respecte depuis 63 ans.

    Mardi, The Sun titrait déjà sur la supposée « paresse » du prince William. L’été dernier, c’était sur une photo de la reine enfant faisant le salut nazi.

    Le temps du mariage de Kate et William, des bébés royaux et du jubilé de la reine, traités par les tabloïds à grand renfort d’eau de rose semble bien fini. Tout comme le temps, pas si lointain, en juin 2015, où The Sun affirmait que la reine était contre le Brexit.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.