GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: la pilote ukrainienne en procès arrête sa grève de la soif

    media A Tbilissi, en Géorgie, certains manifestants ont également brandi des portraits de la pilote militaire ukrainienne Nadia Savtchenko, dimanche 6 mars 2016.. REUTERS/David Mdzinarishvili

    La pilote ukrainienne Nadia Savtchenko arrête sa grève de la soif. Elle poursuit toutefois sa grève de la faim. Cette décision a été annoncée par son avocat, ce jeudi 10 mars, au lendemain de la fin de son procès. Hier, encore, elle a comparu dans la capitale russe, où elle est jugée pour le meurtre de deux journalistes dans l'est ukrainien, ce qu'elle dément formellement.

    De notre correspondante à Moscou,  Murielle Pomponne

    Nadia Savchenko a recommencé à boire. Elle poursuit sa grève de la faim, mais a accepté de boire de l'eau, cessant ainsi de mettre sa vie en péril immédiat. D'après l'un de ces avocats, Mark Feygin, elle a ainsi répondu à la demande du président ukrainien.

    Dans une lettre Petro Porochenko, le président ukrainien, qui appelle la pilote « héroïne de la Nation », « symbole de la liberté », lui demande de ne pas détériorer sa santé. Il souligne qu'elle bénéficie d'un large soutien dans le monde et déclare qu'elle « pourrait rentrer prochainement à la maison ».

    Une petite phrase qui laisse entrevoir que des négociations seraient bel et bien en cours entre Moscou et Kiev. La pilote a répondu dans une lettre manuscrite publiée par son avocat. Elle accepte de recommencer à boire tout en poursuivant sa grève de la faim jusqu'à la date du prononcé du verdict, prévu le 21 ou 22 mars. Elle veut, dit-elle, se préserver pour « poursuivre la lutte pour l'Ukraine et pour la liberté ».

    Le Kremlin a réagi très vite, prenant acte de la décision de la pilote, et confirmant avoir reçu une demande officielle de l'Ukraine de procéder à un échange de prisonniers. Mais le porte-parole de la présidence a rappelé que le procès est toujours en cours.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.