GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 24 Juin
Lundi 25 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Musicien d'origine ougandaise, Geoffrey Oryema est mort à 65 ans, à Lorient. Il vivait depuis plusieurs années à Ploemeur, en Bretagne. Il avait fui l'Ouganda à 23 ans, pour échapper à la dictature d'Amin Dada après l'assassinat de son père, ministre.

    Dernières infos
    • Mondial 2018: la Suisse renverse la Serbie (2-1) et rejoint le Brésil en tête du groupe E
    Europe

    Danemark: une célèbre romancière condamnée pour avoir aidé des réfugiés syriens

    media Des migrants, principalement venant de Syrie, marchent, le 7 septembre 2015, sur une autoroute danoise en direction de la Suède. REUTERS/Bax Lindhardt/Scanpix Denmark

    Elle avait aidé une famille syrienne à se rendre en Suède pour y demander l'asile. Lisbeth Zornig, romancière danoise et ancienne défenseure des enfants, a été condamnée vendredi à une amende de 3 000 euros au Danemark.

    Universitaire, grande figure de la défense des droits de l'homme et surtout romancière célèbre dans son pays, Lisbeth Zorning ne regrette rien, au contraire. Elle encourait la prison ferme pour avoir porté assistance à des migrants sur la route de l'exil. Le tribunal la condamne finalement à verser une amende de 3 000 euros. Son mari écope de la même peine. Leur crime : elle avait pris en charge une famille syrienne et l'avait emmenée jusqu'à son domicile de Copenhague. Là, son mari les avait conduits à la gare et leur avait acheté des billets de train pour la Suède.

    « Pour moi, c'était comme de prendre des autostoppeurs », s'est défendu Lisbeth Zornig. « Personne n'a l'idée de leur demander leur papier d'identité ». Son mari a expliqué, pour sa part, qu'il avait pris la précaution de téléphoner à la police pour savoir s'il était dans la légalité : « le policier de permanence m'a dit que c'était une bonne question, mais qu'il ne pouvait y répondre ».

    Le couple encourait la prison ferme pour avoir porté assistance à des migrants sur la route de l'exil. Selon les statistiques de la police, 279 personnes font l'objet d'une telle procédure au Danemark pour des faits commis entre septembre 2015 et février 2016.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.