GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 30 Novembre
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Dopage: «pas d’obstacle insurmontable» à une réhabilitation des athlètes russes

    media Le ministre russe des Sports Vitaly Mutko, vendredi 11 mars 2016, à Moscou. REUTERS/Maxim Zmeyev

    La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) maintient la suspension des athlètes russes de toute compétition internationale. Une décision prise en raison des nombreuses infractions au règlement antidopage de la Russie, qui sera fixée en mai sur la participation de ses athlètes aux JO de Rio. Les Russes n’ont pas été surpris de cette décision.

    Avec notre correspondante à Moscou,  Muriel Pomponne

    Le ministre russe des Sports l’avait dit avant que la Fédération internationale d’athlétisme ne prenne sa décision : il ne s’attendait pas à la levée de l’interdiction des stades pour les athlètes russes. Vitaly Mutko a reconnu que les instances de l’athlétisme russe devaient encore travailler.

    Toutefois, le ministre espère bien que ce travail va porter ses fruits et ne voit « pas d’obstacle insurmontable » pour une décision favorable à la Russie en mai prochain, date à laquelle, les instances internationales de l’athlétisme doivent à nouveau examiner le dossier.

    Même tonalité chez le président de la Fédération nationale d’athlétisme qui affirme que la Russie va continuer à travailler pour satisfaire aux exigences internationales. L’affaire est prise suffisamment au sérieux en Russie pour que Vladimir Poutine en personne évoque la question du dopage lors d’une réunion du conseil de sécurité nationale.

    On ne sait toutefois pas ce qu’a le président russe. En revanche, on sait que les autorités du sport russe n'apprécient pas que l'athlète Yulia Stepanova ait été autorisé à reprendre le chemin des stades alors qu'elle avait avoué s'être dopée. C'est en effet elle qui avait témoigné, dans une émission de la télé allemande, révélant l'ampleur du phénomène du dopage en Russie.

    Lire aussi : Athlétisme: Ethiopie, Maroc, Kenya ciblés dans la lutte antidopage

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.