GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Une semaine après le coup d'Etat raté en Turquie, l'ONG de défense des droits de l'homme Amnesty International affirme dans un communiqué publié ce dimanche avoir réuni des «preuves crédibles» attestant de cas de tortures de détenus dans des centres de détention du pays. L'ONG évoque notamment des privations de nourriture et d'eau, des injures, menaces et, «dans les cas les plus graves», coups, tortures et viols.

    Europe

    Turquie: attentat meurtrier dans le centre d'Ankara

    media Le site de l'explosion à Ankara, le 13 mars 2016. REUTERS/Tumay Berkin

    Au moins 34 personnes ont été tuées et 125 autres blessées par un attentat à la voiture piégée dimanche soir en plein centre d'Ankara, un peu plus de trois semaines après une précédente attaque-suicide qui avait déjà fait 29 morts dans la capitale turque.

    Avec notre correspondant à IstanbulAlexandre Billette

    C'est une explosion assez puissante pour souffler les vitres de tous les immeubles adjacents qui a eu lieu dans le quartier de Kizilay véritablement au cœur de la capitale turque. Une voiture chargée d'explosifs déclenchés par un kamikaze qui aurait foncé sur un bus à l'arrêt, selon les dernières informations des médias turcs.

    Il y a au moins deux bus complètement brûlés, calcinés à la suite de cette explosion. Des voitures également touchées à proximité immédiate de cet attentat. Sans compter de nombreuses personnes qui étaient en attente à cet arrêt de bus et qui comptent parmi les victimes.

    C'est la troisième fois en moins de six mois que la capitale turque est touchée par un attentat kamikaze. Ce dernier attentat a eu lieu à proximité immédiate de celui du 17 février dernier.

    Et déjà un début de polémique quelques heures après cet attentat, puisque la diplomatie américaine avait recommandé à ses ressortissants d'éviter certains secteurs d'Ankara il y a deux jours, en raison d'une menace terroriste imminente. Une recommandation qui n'avait pas été évoquée par les autorités turques.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.